Gabon : Les secrets des bons points du CNOU

Libreville, Lundi 29 Novembre 2021 – En fouinant dans le marigot de cette entité administrative, les premières indiscrétions se focalisent autour des ressources humaines.

Faire franchir au Centre National des Œuvres Universitaires
(CNOU) un palier décisif en privilégiant des innovations courageuses qui
facilitent la baisse des dépenses de l’État, voilà la vision désormais en
marche qui caractérise la direction générale actuelle à la tête de cette entité
administrative de l’Enseignement supérieur depuis sa mise en place en décembre
2020.

Au regard du dynamisme florissant constaté dans son secteur
d’activités, les interrogations foisonnent de partout pour tenter de percer le
mystère des bons points qu’enregistre le CNOU à un rythme quasi continuel.

En fouinant dans le marigot de cette entité administrative,
les premières indiscrétions se focalisent autour d’un personnage clé.

La seule évocation de son nom ne laisse personne indifférent
et suscite admiration. Lui, c’est Jean Noël Eya, ce fils du terroir né à
Sougoudzap-ville à 18 km d’Oyem (Woleu-Ntem). Ses origines modestes ne le
prédestinaient nullement au-devant de la scène parmi les managers de premier
plan dont le pays peut être fier.

Pur produit de l’école publique ayant connu la vie de
l’internat du secondaire à l’université, ce promu fruit de l’Egalité des
chances aurait eu tort de se confiner à son métier de comptable dont il cerne
les rouages de manière remarquable disent de lui ceux qui l’ont vu à l’œuvre.

Car aujourd’hui, son passage à la tête du CNOU lève un coin
de voile de son immense potentiel managérial et le hisse dans la classe des
managers sur qui l’on pourrait davantage s’appuyer dans la perspective de
développement durable.

Sachant être à l’écoute des orientations de sa tutelle et les
faisant siennes, l’enchainement des œuvres et les initiatives innovantes sur le
terrain démontrent à suffisance ses capacités managériales avérées.

En quelques mois de parcours avec l’ensemble de son équipe,
des étapes encourageantes ont été franchies sous son leadership notamment la
restructuration de la restauration des étudiants avec sélection des
fournisseurs par appel d’offres, la privatisation des salles VIP et du service
de sandwicherie. Ce n’est pas tout !

Il y a aussi la production du pain CNOU et l’élaboration des
franchises avec l’assistance technique d’un professionnel de la cuisine
collective.

A ces bons points, il faut ajouter l’ouverture prochaine des
campus de l’Université Omar Bongo et de l’Université des Sciences de la Santé
suite aux travaux initiés par le gouvernement de la République.

Au titre des innovations, l’on ne devrait pas laisser en
reste l’externalisation dans le secteur du logement en mettant à contribution
des partenariats privés susceptibles d’abriter certains étudiants à proximité
de leurs établissements respectifs à moindres coûts.

Le soutien apporté au programme « Opération créateurs
d’emplois » dont le but vise l’autonomisation et la promotion de
l’auto-employabilité chez les jeunes mérite également d’être mise en relief
comme projet innovant du CNOU.

Dans le registre d’autres réalisations du CNOU, tout le monde
a entendu aussi parler de la mise en place des coopératives agricoles des
étudiants dont la récolte est directement vendue au CNOU.

L’installation des clubs des étudiants créateurs
d’entreprises Juniors conseils au sein de différents établissements figure
également sur le tableau des œuvres réalisées sous l’impulsion du management de
l’équipe dirigeante actuelle du CNOU.

La capacité opérationnelle de la restauration couverte par le
CNOU couvre à ce jour   trois (3)
universités, dix (10) grandes écoles et un Centre multisectoriel, soit deux
mille (2000) plats par jour.

Difficile de comprendre où le DG Jean Noel puise-t-il le
secret de son énergie créatrice et fertile en si peu de temps si vous
n’approchez pas l’homme.

Pourtant cela coule de source ! Dès les premiers
contacts que vous établissez avec lui, l’homme vous surprend par l’empathie
qu’il dégage.

Au risque de vous tromper en le regardant sous son étoffe de
manager, ses principaux atouts se cachent plutôt dans ses qualités humaines
intrinsèques coulées dans des valeurs chrétiennes que sont : la foi,
l’espérance et la charité.

Observateur silencieux, ce fils du terroir formé à l’école
primaire de Oboutville sait mêler humilité et capacité d’écoute. « Nous
nous consultons en permanence avant toute option à lever », révèle un
collaborateur sous couvert d’anonymat.

« Le DG croit dur comme fer que la réussite collective
est plus efficace que celle individuelle », renchérit un agent du service.

« Pour moi, le sens de ma mission à la tête du CNOU est
de tout faire pour donner à cet outil sa vraie place en tant que passerelle de
l’Egalité des chances pour redonner espoir aux jeunes compatriotes comme hier
moi-même j’ai bénéficié de cette assistance de l’Etat. La vie est une roue qui
tourne » conclut le manager comptable ou le comptable manager. A chacun de
choisir !

Source link

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles apparentés