Mines : La famille Duval, premier actionnaire d’Eramet, demande le départ de la PDG Christel Bories

Christel Bories reçue par le président Ali Bongo Ondimba en mars 2020 à Libreville © DR


La famille Duval, premier actionnaire du groupe minier français Eramet, très présent au Gabon via sa filiale Comilog, a écrit à ministre français de l’Economie pour demander le départ de Christel Bories, la PDG du groupe. 

« La famille Duval, premier actionnaire d’Eramet devant l’Etat, pousse pour le départ de Christel Bories, la PDG du groupe minier », écrit L’Agefi, un quotidien français spécialisé sur l’économie et la finance, réputée pour son très grand sérieux.

Selon elle, les Duval ont écrit à l’Agence des participations de l’Etat (APE) pour appuyer leur demande.

« Détentrice d’un peu plus de 36 % du capital via les sociétés Sorame et Ceir, la famille Duval est remontée contre la gestion des dossiers de la Société Le Nickel (SLN) et d’Aubert & Duval, deux filiales d’Eramet en grandes difficultés », indique l’Agefi.

La forte progression de la dette du groupe, passée en quatre ans de 376 millions d’euros à 1,33 milliard d’euros (chiffre à fin 2020), et la division par deux dans le même temps des capitaux propres du groupe à 997 millions fin 2020, font aussi partie des éléments à charge de la famille Duval contre Christel Bories, ajoute le quotidien.

Eramet est présent au Gabon via la Comilog (qui compte l’Etat gabonais à son capital). Elle y exploite notamment la mine de manganèse de Moanda. C’est d’ailleurs du manganèse gabonais que provient l’essentiel des profits d’Eramet.

Source

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles apparentés