Gabon : Ali Bongo Ondimba célèbre « en famille » Saint-Michel, le patron des parachutistes

Ali Bongo Ondimba prononçant un discours lors de la Saint-Michel samedi 10 octobre 2020 à Libreville © DR


Chef suprême des forces de défense et de sécurité, le président Ali Bongo Ondimba n’a pas manqué de participer, samedi 10 octobre, à la célébration du saint patron des parachutistes, Saint Michel, couplée à l’inauguration du nouveau bâtiment destiné à abriter les services du nouvel état-major du Groupement d’intervention parachutiste (GIP), baptisé Général André Oyini.

C’est un rendez-vous traditionnel. Un moment qu’il affectionne tout particulièrement.

Samedi 10 octobre au GIP à Libreville, Ali Bongo Ondimba a, aux côtés, des parachutistes gabonais, membres pour la plupart du Groupement parachutiste de la Garde républicaine et du régiment parachutiste de l’Armée de terre, célébré Saint Michel, leur saint patron.

Ministre de la Défense nationale pendant une dizaine d’années (de 1999 à 2009), Ali Bongo Ondimba a gardé une attache particulière avec les hommes des troupes. « Cette célébration est un moment de partage et de communion où je retrouve ma grande famille. Une famille qui m’est particulièrement chère. Car, vous le savez, j’ai été pendant une décennie ministre de la Défense nationale», a-t-il rappelé au cours de allocution.

Chef suprême des forces de défense et de sécurité, le numéro un gabonais a souligné le fait que la célébration de la Saint Michel était pour lui « un moment particulier au moment où l’on célèbre nos vaillants parachutistes et d’une manière générale, toutes celles et ceux qui, dans notre pays, portent les armes pour le défendre ».

Cette année, à la demande du chef de l’Etat, cette célébration a été mixte. Elle a réuni les éléments du Groupement parachutiste de la Garde républicaine (GR) et ceux du régiment parachutiste de l’Armée de terre qui se sont livrés, devant le chef de l’Etat, mais également le premier ministre, Rose Christiane Ossouka Raponda (elle aussi une ancienne ministre de la Défense) et l’actuel ministre de la Défense, Michaël Moussa Adamo, à des démonstrations d’opérations d’intervention, d’extraction d’otages et de combat au corps-à-corps.

A ces hommes des troupes, Ali Bongo Ondimba a tenu à rappeler l’importance des principes de discipline, d’ordre, de loyauté (« c’est à sa loyauté qu’on juge la grandeur d’un homme et a fortiori d’un soldat », a-t-il dit) et de probité. « Qui mieux que vous, incarne le dévouement, le don de soi, le sens du sacrifice au profit de la collectivité ? Qui mieux que vous défend l’intérêt général ? Restez toujours exemplaires, soyez incorruptibles en toutes circonstances et montrez-vous dignes de cette République irréprochable que nous voulons », a déclaré le chef de l’Etat.

Au terme de cette cérémonie, le nouveau bâtiment destiné à abriter les services de l’état-major du GIP a été inauguré et baptisé du nom du général André Oyini, l’ancien commandant en chef de la Garde Républicaine décédé en 2013, que le chef de l’Etat a voulu ainsi honorer.

Source

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles apparentés