Fake news : Non, le prix des médicaments ne va pas augmenter au Gabon


La semaine dernière, à la faveur de déclarations équivoques de la part du Syndicat des pharmaciens, une rumeur avait circulé sur les réseaux sociaux, reprise sans vérifications par certains sites d’information en ligne, indiquant qu’une probable augmentation du prix des médicaments pourrait intervenir au Gabon. Le directeur général de l’Agence gabonaise de normalisation (Aganor) y a apporté un démenti formel. Et pour cause, la politique sanitaire des autorités gabonaises est résolument orientée vers la baisse du coût des médicaments à travers la fabrication locale de médicaments génériques.

A l’occasion d’une conférence de presse le 16 septembre dernier, le directeur général de l’Aganor, Abdu-Razzaq Guy Kambogo, a été catégorique à ce sujet. Les médicaments ne font pas partie du champ d’application du Programme gabonais d’évaluation de la conformité (Progec) qui impose à un certain nombre de biens un certificat de conformité par rapport à des normes. Leur prix n’augmenteront donc pas.

« Nous avons considéré un large éventail de tous les produits, exceptés les produits alimentaires et ceux qui sont déjà contrôlés et certifiés par des organismes tiers. Les médicaments ne font pas partie de cette dernière catégorie », a indiqué Abdu-Razzaq Guy Kambogo.

Pour l’Aganor, les produits de santé dont les médicaments étant certifiés selon les standards internationaux, ils n’ont donc pas besoin d’une conformité à une norme locale. En outre, l’Agence du médicament s’occupe déjà de leur traçabilité.

Usine de fabrication de médicaments génériques au Gabon

En réalité, la politique de santé publique au Gabon est diamétralement opposée à ce que sous-entend cette rumeur. Elle est en effet résolument orientée vers la baisse du coût des médicaments. Une tendance confortée par la crise du Covid-19 qui a réhabilité le concept de souveraineté ou d’indépendance sanitaire.

Illustration récente : dans la ZERP de Nkok, l’usine de la société La Santé Pharmaceutique SA vient de lancer sa première production composée d’une variété de 150 médicaments dont des antipaludiques, des anti-inflammatoires, des antidiabétiques et des analgésiques. Des médicaments génériques (donc meilleur marché et de qualités équivalentes aux médicaments de marque) produits au Gabon dans le plus strict respect des normes internationales et destinés aux Gabonais.

Compte tenu de l’importance de cette question, d’autres initiatives en ce sens, bonnes à la fois pour la santé publique, l’emploi et la balance commerciale, devraient suivre dans les mois et années à venir.

Source

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles apparentés