Covid-19 : Alors que l’épidémie repart ailleurs dans le monde, elle ralentit très fortement au Gabon


Considéré comme l’un des pays les plus efficaces en Afrique dans la lutte contre le Covid-19, le Gabon voit les voyants sanitaires passer un à un au vert. 

Même si elles restent prudentes, se gardant de tout triomphalisme et appelant au contraire à la vigilance, les autorités gabonaises ont de quoi se réjouir.

Ces dernières semaines, l’ensemble des indicateurs tendent à démontrer que l’épidémie de Covid-19 est en passe d’être enrayée.

Alors que le nombre de tests a considérablement augmenté depuis le mois de juin dernier et l’entrée en fonction du Laboratoire Pr Daniel Gahouma, de sorte qu’aujourd’hui le Gabon est en Afrique le pays qui, par tête d’habitant, teste le plus sa population, le nombre de patients admis en réanimation s’est effondré. A ce jour, si 5 personnes sont hospitalisée, aucune n’est présentement en réanimation. Mieux, depuis un mois, le pays n’a plus enregistré de décès lié au Covid-19, et seulement deux en trois mois. Au total, depuis le déclenchement de l’épidémie sur le territoire, seuls 53 personnes sont décédées du coronavirus, soit l’un des taux de létalité les plus faibles en Afrique (lire notre article).

En outre, le nombre de cas actifs (c’est-à-dire le nombre de personnes contaminées à un même moment) ne cesse depuis des semaines de reculer. A la date du lundi 14 septembre, ce chiffre n’était plus que de 816 (contre près de 3 000 en mai dernier alors que les capacités de test étaient moindres).

Alors que certains instituts internationaux prévoyaient que le Gabon dépasserait à la fin mai le cap des 10 000 contaminations, le pays en est, à la mi-septembre, encore très loin. A ce jour, 8 654 personnes ont été testées positives. Et ce chiffre n’augmente plus qu’au ralenti. Lundi 14 septembre, alors que 4 316 ont été effectués, seuls 11 cas ont été détectés positifs.

Source

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles apparentés