Biendi Maganga-Moussavou rejoint officiellement le PDG

Le ministre de l’Agriculture, auparavant membre du Parti social-démocrate (PSD), a officialisé ce weekend son adhésion au parti majoritaire, dont l’attractivité est aujourd’hui particulièrement forte. 

C’était un secret de Polichinelle. C’est désormais officiel.

« Le Camarade Biendi Maganga Moussavou intègre la famille politique PDG de la province de la Ngounié », a indiqué ce samedi 12 septembre un communiqué diffusé sur les réseaux sociaux.

Celui-ci ajoute que « pour faire suite à son adhésion au Parti Démocratique Gabonais, et conformément à son engagement à participer pleinement à la vie du Parti, le Camarade Biendi Maganga Moussavou a échangé ce jour, avec l’exécutif local basé à Mouila ».

« C’est un joli transfuge », exhulte le secrétaire provincial de la Ngounié, Hilaire Nzikoune.

Cette adhésion au PDG de l’un des ministres les plus actifs du gouvernement, auparavant membre du Parti social-démocrate, le parti présidé par son père, l’ex-vice président Pierre Claver Mangaga-Moussavou, est le signe de la forte attractivité exercée aujourd’hui par le parti majoritaire.

Force centripète

« Le PDG reste au Gabon une force d’attraction très fort. Il est la force centripète de la majorité. Les partis satellites qui l’entourent ont du mal à exister réellement. Et cette tendance, amorcée depuis les élections générales de 2018 qui ont été un succès pour le PDG, semble se renforcer à mesure que l’on approche de l’échéance présidentielle de 2023 », explique un professeur en science politique de l’UOB.

« D’un autre côté », souligne cet universitaire, « la formation majoritaire bénéficie aussi de la déréliction de l’opposition. Très affaiblie, minée par les divisions et les querelles de personnes, elle a du mal à trouver une incarnation et surtout à représenter une alternative crédible aux yeux de la population », indique-t-il, en précisant que « la posture consistant à toujours critiquer sans nuances sans jamais rien contre-proposer a ses limites ».

Source

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles apparentés