La Revue de la presse du 31 Août au 6 Septembre 2020

L’actualité gabonaise de la semaine écoulée a été dominée par la déclaration de politique générale du nouveau Premier ministre à Assemblée nationale, la proclamation des résultats du baccalauréat 2020, la santé et des activités économiques.

Politique

Dans ses
manchettes du 5 septembre 2020, le quotidien progouvernemental
« L’Union » a consacré sa une et les pages 2 et 3 à la déclaration de
politique générale du Premier ministre en titrant : « Programme
validé ». Devant la représentation nationale, Rose Christiane Ossouka
Raponda a obtenu massivement la confiance des députés avec 124 votes favorables
et 13 voix contre, soit 90,51% de suffrages exprimés. Place à l’action. Rien ne
devrait donc l’empêcher de matérialiser ce qu’elle a décliné.

Le
communiqué du Conseil des ministres du 03 septembre 2020 par visioconférence a
salué le leadership du chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, pour son engagement
constant en faveur de l’intégration sous-régionale, et le traité révisé de la
CEEAC, suivi des mesures individuelles, peut-on lire à la page 2.

« la commission de la CEEAC désormais en fonction »,
peut-on lire le titre qui revient sur la passation de charges entre l’ancien
secrétaire général de la CEEAC, Ahmad Allam-Mi et le président de la nouvelle
commission, Gilberto Da Pièdade Verissimo, synonyme d’entrée en service mardi
dernier. Ce traité a été ratifié par neuf des onze Etats membres.

L’Union du 5 Septembre à la page 3, le ministre délégué
auprès du ministre des Transports, de l’Equipement, des Infrastructures et de
l’Habitat, Brice Baillat a prêté serment le jeudi 3 septembre 2020 devant le
chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba avant le début du conseil des ministres.

« L’Union »
du 3 septembre revient sur l’audience accordée au Premier ministre, Rose
Christiane Ossouka Raponda par le chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba le mercredi
2 septembre. Les grands axes de son programme de politique générale devant
l’Assemblée nationale ont été parmi les sujets abordés et les autres
orientations.

« On
maintient ou on ne maintient pas les mesures d’accompagnement de la gestion de
la pandémie actuelle ? » La présidente du Sénat est favorable au
maintien de ces  dispositifs en interpellant le nouveau Premier
ministre, présent à l’ouverture de cette session budgétaire, d’accorder une
attention particulière à la stratégie de lutte et de la riposte contre le
covid-19.

‘’Une rentrée sous covid-19’’, c’est
‘’L’Union’’ du 2 Septembre qui consacre sa une à la rentrée
parlementaire ; sous le sceau de l’espoir d’une relance économique. Un
caillou dans la chaussure du législateur sur le décalage du mandat des
sénateurs à celui des élus locaux, et la réduction des circonscriptions
territoriales qui passent de 102 à 52.

Ouvrons
cette fois l’hebdomadaire ‘’Nku’u Le Messager’’ du 31 août, proche de
l’opposition, qui consacre sa une à 2023, année de la prochaine élection
présidentielle : ‘’Jean Ping et Jean Eyeghe Ndong s’en moquent’’. Et
parlent d’illusion’’.

En effet,
la vérité du scrutin de 2016 fait qu’Eyeghe Ndong et les autres ne sont pas
concernés par l’élection de 2023. Quels moyens pour y parvenir à exiger de la
cour constitutionnelle ce qu’ils dissertent ? Entre illusion, réel et
au-delà du réel, le pays est dirigé par Ali Bongo Ondimba. C’est ce que
n’accepte peut être pas ‘’Nza Nfe’’, qui déverse sa bille sur ceux qui pensent
différemment, notamment sur René Ndemezo’o Obiang.

Vie des partis

‘’L’UJPDG
prône’’ une collaboration de proximité’’ avec les jeunes d’Akanda’’. C’est ce
que rapporte ‘’L’Union’’ du 5 septembre, à la page 5. En effet, en tournée de
prise de contact dans l’Estuaire, le secrétaire général adjoint en charge de l’Union
des jeunes du Parti Démocratique Gabonais (UJPDG), Axel Jesson Ayenoue a posé
sur la table le problème de la représentativité de la jeune femme au niveau de
l’UJPDG. Il a souhaité une collaboration de proximité avec ses congénères.
C’est dire qu’ils sont dans la dynamique d’être le relais de l’action du
gouvernement.

‘’Le membre
du Bureau Politique Jean-fidèle Otandault dope ses troupes’’, rapporte
‘’L’Union’’ en kiosque le 2 septembre, à la page 13. Les coordinations locales
ont, en effet, reçu de lui des moyens financiers pour les inscriptions et
réinscriptions des militants dans le 2e arrondissement de
Port-Gentil, dans la perspective des joutes électorales à venir pour le Parti
Démocratique Gabonais (PDG, au pouvoir). Du coup, dans les 4 arrondissements
c’est le branle-bas de combat.

‘’Tournée
parlementaire : Jean-Bosco Ndjounga dans son fief politique’’. C’est
l’échange avec les populations d’Aboumi, dans le département de Bayi-Brikolo
que nous apprend ‘’L’Union’’ en kiosque le 1er septembre 2020,
à la page 11. Le député du siège unique a rendu compte des activités de la première
session ordinaire de l’Assemblée Nationale ; 26 textes de lois répartis
selon les commissions générales permanentes. Jean-Bosco Ndjounga a informé les
populations locales de la reprise des travaux de réhabilitations de la route
Alanga – Aboumi.

A la page
12, ‘’Un week-end au rythme des activités du PDG’’ dans le komo-mondah. Après
plus de 6 mois d’arrêt pour cause de covid-19, les membres du Bureau Politique,
Emmanuel Nze Békalé et Guy Roger Obiang Nguema ont sensibilisé les militants
des fédérations sur les conséquences du covid-19. La journée citoyenne, la
promotion du leadership, l’organisation des séminaires ont été des sujets
abordés avec les militants.

‘’Guerre de
tranchées entre PDGistes à Lambaréné’’ titrait sans ambages ‘’L’Aube’’ que l’on
sait proche de l’opposition, en kiosque le 31 aout 2020. En effet, deux
militants seraient désavoués par le membre du comité permanent du PDG et ses
poulains ont des relations qui tournent au vinaigre. Chacun restera-t-il dans
son coin ? Entre Mme Berre et son suppléant, ce sont les protagonistes et
amis d’hier au 1er arrondissement de Lambaréné qui se donnent
des coups.

‘’La Loupe’’ rapporte dans ses manchettes à la
page 4, les ‘’guerres de leadership au PDG : Faustin Boukoubi dénonce les
félons’’. En effet, le président de l’Assemblée Nationale a dénoncé diatribes
et les guerres politiques. Tout en occultant les véritables attentes des
Gabonais dont la réconciliation nationale est la plus urgente. Fait-il allusion
à la guerre ouverte à Tsamba-Magotsi où les PDGistes s’accusent d’enlèvements
et de crimes rituels ? à Lambaréné pour le leadership politique ou à
Okondja ?

« L’Union » du 5 Septembre à la page 5, fait une
analyse politique : « Boukoubi impitoyable, corrosif et lucide.
Ce mardi 1er septembre 2020, lors de la deuxième session ordinaire
de la chambre basse du parlement, le président de l’Assemblée nationale a
dénoncé le double jeu autant que la déloyauté masquée au sein du grand parti de
masse, le PDG. Demain se prépare aujourd’hui.

‘’Alerte d’Afrique’’ hebdomadaire indépendant d’informations en
kiosque le 1er septembre revient sur le PDG en titrant ‘’Dans la mare aux
crocodiles’’. Que se passe-t-il, en effet, dans la Majorité Républicaine et
sociale pour l’émergence ? Des signes précurseurs d’une explosion avant
2023. Des coups tordus, il faut éliminer les responsables de la chute. Et les
rôles sont inversés. Même l’arrivée d’Ossouka Raponda à la primature n’a pas
fait baisser le thermomètre.

‘’Port-Gentil : les notables du PDS magnifient l’action de
la première dame’’ peut-on lire à la page 12 des manchettes de ‘’L’Union’’ du
31 aout 2020. C’est à l’occasion d’un point de presse que les notables du Parti
pour le développement et la solidarité sociale (PDS, opposition) ont magnifié
l’action de Sylvia Bongo Ondimba pour l’émancipation de la femme Gabonaise,
l’assistance aux personnes handicapées et celles atteintes du cancer. Carmen
Ndaot, en tant que membre du Bureau National, a rehaussé sa présence à cette
rencontre.

‘’Le Mbandja’’ en kiosque le 4 septembre, à la page 5 revient
sur le point de vue de Alexandre Barro Chambrier, le président du Rassemblement
pour la Patrie et la Modernité (RPM, opposition). L’homme qui prêche pour sa
chapelle estime qu’il y a absence de leadership un sommet de l’Etat et une
profonde division de la Nation est censée par le nihilisme du pouvoir. L’adepte
de la vacance du pouvoir a chaussé ses lunettes à sa manière ; une période
de transition s’impose ! On est en septembre 2020.

Coronavirus

‘’L’Union’’ du 5 septembre à la page 4 nous renseigne sur le
vaccin covax : ‘’les pays africains expriment leur intérêt’’,
L’encouragement contenu dans le quotidien : ‘’Il est donc essentiel que
les communautés s’engagent et comprennent la nécessité de la vaccination.
D’ailleurs, l’OMS et les CDG appuient la recherche en médecine
traditionnelle ; effort de collaborations pour mener des essais cliniques
de médicaments en conformité avec les normes internationales.

‘’Cinq
nouveaux cas sur 3913 prélèvements’’. En effet, au cours des trois précédents
jours à Libreville, le Gabon a enregistré le chiffre le plus faible depuis le
mois d’Avril dernier. Ce sont les statistiques publiées le 2 septembre par le
comité de pilotage. Le virus serait-il sans contrôle dans la capitale
Gabonaise ? 7335 cas guéris (85,9%).

A la même
page, le quotidien annonce la suite du concours national des talents numériques
spécial covid-19. Les talents ont été récompensés par l’Agence de
communications Blanc Cristal, le 25 juillet dernier lors de la 1ère édition
de ce concours. Des attestations de participation, des bons d’achat, des
Smartphones, des ordinateurs portables et de stage de formation pour les 3
lauréats choisis dans les 5 catégories du concours.

‘’Des
inquiétudes à Port-Gentil’’, selon ‘’L’Union’’ en kiosque le 2 septembre 2020,
à la page 4. En effet, la courbe évolutive de l’épidémie est normale au Gabon.
Selon, le communiqué du Copil du 31 aout dernier, 28 nouveaux cas positifs
(1,3%) ont été enregistrés sur les 2143 prélèvements effectués. A Port-Gentil,
19 nouvelles contaminations donnant un total de 457 cas confirmés, contre 7 à
Libreville.

‘’L’Union’’
en kiosque le 31 aout 2020 signale à la page 4 une forte régression de
l’épidémie. C’est la principale information de cette rubrique ; de
nombreuses contaminations régressent. C’est le constat de la semaine montrant
que la lutte contre le virus au Gabon a fini par payer.

‘’Style
vestimentaire : ‘’un look covid’’ ? En effet, au-delà d’imposer un
certain relâchement vestimentaires, le look covid a aussi inspiré des
fashionistes qui font du masque un accessoire, peut-on lire à la page 5. Il ne
reste plus que le vaccin.

Social

‘’Résultats Bac premier tour session 2020 : Bac Pro en
hausse’’, peut-on lire dans ‘’Gabon Matin’’, qui consacre sa une à ces examens
inespérés du fait de la pandémie de covid-19. C’est un taux de progression de
3% de réussite qui s’établit à 14% par rapport au 11% de l’année dernière.
Cependant, les délibérations ont été annoncées sur une plate-forme selon le contexte
du coronavirus.

‘’Bac 2020 : les résultats’’, c’est ‘’L’Union’’ du 3
septembre qui consacre à sa une qu’après une légère cacophonie en matinée, les
résultats du premier tour du Baccalauréat 2020 sont connus depuis le mercredi à
travers les différents canaux numériques indiqués par le ministère de
l’éducation nationale. Sur 24 922 candidats du Bac général, 6 375
l’ont obtenu d’office et 10 821 sont admissibles. Dans l’enseignement
technique, 649 l’ont eu contre 1800 admissibles pour 4582 candidats.

Dans sa livraison du 4 septembre, ‘’L’Union’’, à la charge 6
dresse le bilan du Baccalauréat 2020 ; au premier tour mieux côté pour le
Centre de Sainte-Marie. Ce sont des chiffres de la Direction Générale des
Examens et Concours (DGEC) qui confirme un léger regain de 0,86% de plus, soit
25,86 % contre 25% de l’année dernière.

1er Sainte
Marie de Libreville (59,04%, 2e Centre Paul Marie Yembit de
Ndendé (44,81%), 3e Roger Goutéyron de Gamba (42,33%).

‘’L’Union’’ du 5 Septembre à la page 7, ‘’Etablissements
conventionnés : la rentrée est effective’’. En effet, les établissements
conventionnés du Gabon ont effectué leur rentrée 2020-2021 mardi et mercredi
derniers, par une appropriation des mesures selon les modalités fixées par
APEPG. Les écoles du Gros-Bouquet, de charbonnages, le Lycée Français Blaise
Pascal sont concernés par ces dispositifs sanitaires.

A la page
12, ‘’Port-Gentil : la Sobraga renforce la Banque Alimentaire. La Sobraga
vient de faire à nouveau un don de 2000 litres d’eau Akewa à la Banque
Alimentaire provinciale offert par la société des brasseries du Gabon (SOBRAGA)
dans la capitale économique.

‘’L’Union’’ du 3 septembre à la page 4, c’est la révision du
code du travail ; la dernière ligne droite, c’est une réforme engagée par
les pouvoirs publics. Ils sont arrivés à la seconde phase des discussions sur
la révision du code du travail sur les points à problème.

‘’L’Union’’ en kiosque le 31 aout, à la page 8 parle des
activités au sein de COSYGA qui vient de lancer des cours d’éducation ouvrière.
Ils sont essentiels ; un représentant mal formé est un danger pour lui-même,
pour l’entreprise et pour les travailleurs qui le suivent.

A la même page, le quotidien nous apprend que le ministre des
affaires étrangères, Pacôme Moubelet Boubeya a honoré quatorze agents admis à
la retraite. ‘’Loin d’être une sanction, le départ à la retraite marque le
couronnement de tant d’efforts contribuant à rendre très audible la voix du
Gabon auprès de ses partenaires’’, a déclaré le Chef de la diplomatie gabonaise.

‘’L’Union’’ en kiosque le 5 septembre, à la page 4 qui nous
parle de la santé. Seuls les vaccins qui vont obtenu l’approbation réglementaire
ou la pré-qualification de l’OMS seront fournis de manière égale à tous les
pays participants. Sur 48 pays, 46 sont éligibles à l’instrument de
financement.

‘’L’Union’’ du 1er septembre revient à la page 7
sur la santé ‘’Prise en charge des PVVIH : où en sommes-nous ? ‘’. En
effet, ce sont 58% des personnes vivant avec le VIH’’, (PVVIH) sous traitement
ARV et 29% ont une charge virale indétectable. 88% des personnes connaissent
leur statut. Et pourtant l’objectif de 2020 visait 90% des personnes. C’est une
rencontre organisée et financée par l’OMS.

‘’Mitzic / Medouneu : le ministre de la santé annonce la
construction des nouveaux hôpitaux’’, peut-on lire dans les colonnes de
‘’L’Union’’ du 4 septembre à la page 11. Selon Guy-Patrick Obiang ndong,
ministre de tutelle en séjour dans la province du Woleu-Ntem, la construction
de nouveaux hôpitaux modernes est prévue à compter de l’année 2021, avec des
résidences des médecins-Chefs.

‘’L’Aube’’, proche de l’opposition, en kiosque le 31 aout
consacre sa une au voyage du ministre de la santé en titrant sans ménagements :
‘’un ministre insoucieux de la vie d’autrui’’. Qui du procureur de la
République, de Lambert Noel Matha (ministre de l’intérieur, ndlr) ira le
cueillir et lui reconnaitre une mise en danger de la vie d’autrui ?
Auréolé de sa fonction ministérielle, selon le confrère, il aurait organisé un
bain de foule. Les arômes des origines ont eu raison de la lutte contre les
catastrophes naturelles. Toute la parentèle oyémoise pour l’accueillir’’.

Même son de
cloche pour ‘’Echos du Nord’’, proche de l’opposition, qui parle de violation
des mesures barrières ; le ministre de la santé devrait-il aller en
prison ?

‘’Le Temps’’,
proche de l’opposition, titrait : ‘’Le Ministre Patrick Obiang pris en
flagrant délit ! Il a oublié les mesures barrières dont il rabâchait les
oreilles des Gabonais.

Economie

Tout ce qui est relatif à la production, à la circulation, à la
consommation des richesses dans notre société intéresse ‘’L’Union’’, ‘’Nku’u le
Messager, ‘’Le Temps’’, ‘’Matin Equatorial’’ et ‘’Economie Gabon+’’.

‘’Le FMI salue les efforts de transparence du Gabon’’. En effet,
les administrateurs du FMI, à la faveur d’un rapport d’août 2020 sur l’économie
Gabonaise, ont relevé les efforts de transparence dans l’usage des fonds d’urgence
contre le covid-19. Peut-on lire dans ‘’L’Union’’ du 2 septembre à la page 4.

A la apge
5, le Conseil Economique, social et environnemental (CESE) a ouvert les travaux
de sa 2e session ordinaire sous la houlette de son président,
René Ndemezo’o Obiang. ‘’ Comment concilier les impératifs de sécurité
alimentaire et de sécurité sanitaire face à la pandémie de la
covid-19 ?’’. Peut-on observer pour thème de réflexion. Rechercher les
pistes pour relancer l’économie et répondre aux attentes des populations.

A la page
6, ‘’Tourisme : les promoteurs réclament la réouverture des
établissements’’. Les préoccupations des opérateurs économiques et les actions
à mener pour une relance urgente afin de sauver le secteur impacté par la crise
de covid-19. Le secteur a besoin de rouvrir, sinon on va mourir. Au ministre du
tourisme d’agir.

A la même
page, ‘’Ecobank en partenariat avec airtel money’’. Les clients disposant d’un
compte actif Airtel Money et un compte Bancaire Ecobank Gabon transfèrent de
l’argent de leur portefeuille Airtel Money vers leur compte Bancaire Ecobank.
C’est la principale information.

Avec le
quotidien ‘’L’Union’’ du 5 septembre, on apprend à la page 6 que la BGFI Bank
est élu meilleure Banque d’Afrique centrale. Le groupe BGFI Bank s’illustre
positivement pour la 3e année consécutive, cela découle de
la vision et du leadership de son staff management du PDG Henri-Claude Oyima.
Il a optimisé la qualité de ses services.

A la même
page, ‘’Bonne gouvernance : l’ONEC propose son expertise’’. En effet,
l’ordre national des experts comptables (ONEC) a présenté son organisation au
ministre de la Bonne Gouvernance, Francis Nkéa Ndzigue. Il s’agit d’améliorer
la bonne gouvernance et la transparence financière et comptable des entités.

A la même
page, le quotidien nous informe que la centrale électrique de Dibwangui répond
aux normes. C’est dire que les standards internationaux en matière de
durabilité sont respectés pour le projet de construction de la centrale
hydro-électrique de Dibwangui co-développé par le Fonds gabonais
d’Investissements Stratégiques (FGIS). Ce projet contribue à lutter contre le
changement climatique.

A la page
8, c’est une entrée de plein pied dans la digitalisation : ‘’Kewa :
le succès de la plate-forme d’accès aux résultats du Baccalauréat 2020’’. Le
ministre de l’éducation Nationale a tenu compte du contexte sanitaire à travers
sa direction générale des examens et concours (DGEC) et s’est attaché les services
de la plate-forme ‘’Kewa’’ (www.kewa.gouv.ga).

‘’L’Union’’ du 3 septembre, à la page 4 revient sur la pénurie
des timbres dans nos mairies. En effet, pour les usagers qui veulent légaliser
les documents, les timbres municipaux dans les mairies de Libreville et
d’Akanda deviennent rares. Cette pénurie pénalise la légalisation sans apposer
des timbres. Que d’interrogations sur ce paiement ‘’hors timbre’’.

‘’L’Union’’ du 4 septembre, à la page 5 nous informe ce qui se
passe à la SEEG : un plan d’urgence d’environ 11 milliards au 2e semestre
2020. C’est à la faveur d’un café presse que le directeur Général de la SEEG,
Alain Patrick Kouna a dévoilé ce plan qui se chiffrer à 11 milliards de
francs CFA : 9,5 milliards dans le volet de l’eau et 1,5 milliards dans
celui de l’électricité.

‘’L’Union’’ du 3 septembre à la page 13, ‘’Le Ministre délégué
Sévérin Mayounou visite les installations de la SEEG à Bakoumba et Mounana. Des
défaillances techniques expliquées à Mounana, en cours de réglage, la station
d’eau devrait être opérationnelle. Ce sont des priorités gouvernementales en
matière d’eau et d’électricité.

‘’L’Union’’
du 1er septembre, à la page 6 nous apprend que Lambaréné manque
d’énergie. La société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) éprouve beaucoup de
mal à alimenter convenablement les populations. Les quartiers Isaac et Adouma
ont au robinet une eau d’une couleur jaunâtre. ‘’Les installations vétustes’’, a
déploré le ministre d’Etat à l’énergie, Alain-Claude Bilie By Nze, la position
de monopole de la SEEG l’a poussée à négliger l’investissement.

‘’L’Union’’ du 4 septembre à la page 9, ‘’Ndendé : la pêche
artisanale nourrit son homme’’. Faute d’entreprises qui embauchent, les jeunes
se prennent en charge. A Ndendé, c’est la pêche artisanale en période de saison
sèche où le niveau d’eau dans les rivières baisse. L’argent est au bout de
l’effort.

‘’L’Union’’ du 1er septembre à la
page 6, ‘’la SAS FOOD PLAZA se veut une entreprise citoyenne’’ dans la
restauration rapide. David Nadai qui a accordé un entretien affirme ambitionner
de révolutionner l’idée que l’on se fait des restaurants d’Aéroport, tout en
suivant l’évolution des mesures gouvernementales.

A la page
8, ‘’deux sociétés interdites de coupe de bois dans le district de
Bolosoville’’. C’est un litige opposant les habitants du district de Bolossoville
aux sociétés forestières TTIB (Tropical Timber Industry Board) et CDG
(Compagnie Dan Gabon). On coupe du bois, et rien pour les riverains.
Revendications légitimes.

‘’L’Union’’
en kiosque le 31 aout 2020, à la page 7 nous apprend qu’Assala Gabon organise
un recrutement. Mais attention à l’arnaque ! C’est dans  les
réseaux sociaux que l’on annonce de fausses offres d’emplois. Des arnaqueurs.
La société Assala Gabon ne demande pas de verser de somme d’argent pour
postuler à un emploi. Elle se réserve le droit d’ester en justice ces
indélicats.

A la page
12, Oyem : la SEM à la conquête du Woleu-Ntem. La Société Equatoriale des
Mines (SEM) vient de s’implanter à Minkie, pour exploiter l’or. C’est dans la
province du Woleu-Ntem, département du Woleu qu’elle va ériger un nouveau site
d’exploitation et de gestion de l’Or. Le gouverneur Jules Djeki a coupé le
ruban à l’ouverture de l’économat de Minkie qui va contribuer à l’amélioration
des conditions de vie des représentants de la SEM et des orpailleurs sur ce
site situé à plus de 270 kilomètres d’Oyem et 150 km de Mitzic.

‘’Nku’u le
Messager’’, à la page 5, nous informe sur le stockage du bois ; le Hub de
Lastourville booste les capacités du port d’owendo. La plateforme logistique
vise à stocker, gérer et transporter les bois transformés en conteneurs. Les
activités de Lastourville permettent une meilleure productivité au port
d’owendo. Voilà qui pourrait créer plus d’emplois.

A la même
page, ‘’les filières huile de palme et hévéa pour la relance économique
post-covid. Les deux secteurs affichent des indicateurs de croissance positifs
jusqu’à la fin de l’année en cours.

‘’Le
temps’’, à la page 6 revient sur la forêt. Le Gabon est couvert de forêt. Il
est boisé à près de 80%. A ce titre, le pays regorge d’une flore et d’une faune
exceptionnelle. Les forêts communautaires, un outil de développement. Mais le
monde rural est confronté à l’exode rural et les populations villageoises
doivent se prendre en charge par une exploitation rationnelle des ressources de
la forêt.

‘’Matin
Equatorial’’, à la page 4 nous apprend sur la hausse des dépenses publiques.
C’est ce qu’à indigné le Ministre du Budget et des Comptes Publics à travers le
rapport d’exécution Budgétaire pour le 2e trimestre 2020. Le
taux d’ordonnancement est en hausse de 9%, le niveau des ordonnances à fin juin
s’établit à 79,7 milliards FCFA, soit un taux d’exécution de 72% du
coronavirus.

‘’Economie
Gabon +’’, mensuel des dirigeants et leaders d’opinion de septembre 2020
consacre un dossier au Transport et à la logistique. ‘’Face à la crise, les
entreprises s’adaptent’’. En effet, il faut positionner l’économie sur les
secteurs d’avenir. Electronique, télécoms, automobile, chimie, et la liste
s’allonge des secteurs touchés par la pandémie. Des défis d’ordre social et
politique.

Société

Dans la
livraison du 1er septembre, ‘’L’Union’’, à la page 7 nous
informe sur la télévision : 60 minutes de Slam pour célébrer le Gabon. En
effet, la célébration du 60e anniversaire de l’indépendance du
Gabon, le 17 août 2020 n’a pas laissé intitulé ‘’60 minutes de slam pour le
Gabon’’. L’objectif est de faire rayonner le ‘’vert-jaune-bleu’’ et valoriser
la culture Gabonaise dont Canal+ Gabon s’est fait le chantre.

‘’L’Union’’
en kiosque le 31 août, à la page 10 parle du trafic d’espèces fauniques
protégées. Va-t-il s’arrêter un jour ? La justice ne cesse de condamner
les trafiquants en possession de pointes d’éléphants, de dents d’hippopotames,
de pointes d’ivoires. Mais à leur sortie de prison, ils se lancent à nouveau
dans ces battues illégales d’espèces.

Sports

‘’L’Union’’,
dans sa livraison du 5 septembre à la page 11, revient sur le National foot :
quand des réformes s’imposent. En effet, les derniers résultats positifs de
l’équipe nationale suscitent l’espoir. Une réforme approfondie pour sauver le
football Gabonais de l’agonie.

‘’Patrick
Neveu en mission de prospection’’. Tel est le titre de ‘’L’Union’’ du 4
septembre, à la page 8. S’enquérir de la situation de chacun de nos joueurs,
c’est ce que révèle une source proche de l’office national de développement du
sport et de la culture. Il va rencontrer les nouveaux joueurs prometteurs.

‘’L’Union’’
du 3 septembre, revient sur l’aide covid de la FIFA. En effet, la LINAF
redistribuera l’argent aux clubs. C’est à la suite de plusieurs malentendus
dans le dossier de la répartition de l’aide financière versée par la FIFA que
le linge sale a été lavé en famille. La LINAF aura la charge de 98 millions
pour payer directement les joueurs des 21 équipes concernées.

‘’L’Union’’
en kiosque le 2 septembre, à la page 10 nous apprend de l’arrivée de Mario
Lemina à Fulham : une nouvelle chance pour rebondir et convaincre. Pour le
journal, c’est un manque de stabilité qui interroge. Agé de 27 ans, il est à
une étape charnière.

De même que
Alan Do Marcolino buteur face à Châteauroux – Rennes battu (3-2). L’attaquant
Gabonais du championnat national de France de moins de 19 ans s’est voulu
rassurant avec comme objectif d’intégrer la réserve de Rennes.

‘’L’Union’’
du 31 août, à la page 11 termine cette rubrique par un but d’anthologie de
l’attaquant Gabonais Pierre Emerick Aubameyang, à la 12e minute,
et un tir au but  décisif, il a offert un second trophée cette saison
aux Gunners. C’est le seizième Community Shield de leur histoire.

Source

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles apparentés