Régies financières:La main tendue du gouvernement

Les autorités invitent le groupement des syndicats de ce secteur à la table des négociations suite à leur suspension du service minimum en violation de la réglementation en vigueur.

Un mouvement d’humeur initié par le groupement des syndicats des régies financières paralyse depuis plus d’un mois le service dans les départements ministériels concernés. En violation des lois et règlements encadrant le mouvement syndical au Gabon, les grévistes ont décidé de suspendre le service minimum. Ces derniers réclament entre autres la régularisation de la prime à la performance budgétaire (PPB). Sous la férule du ministre de l’Economie et de la Relance, Jean-Marie Ogandaga, le gouvernement, sur hautes instructions du chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, a une nouvelle fois convié les syndicalistes au dialogue pour un dénouement heureux de cette crise. Mais, beaucoup ne semble pas saisir cette perche tendue malgré la crise sanitaire qui plombe l’économie.

Source

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles apparentés