La revue de la presse gabonaise de la semaine du 24 au 30 Août 2020

Mardi 1er
Septembre 2020 (Infos Gabon) – L’actualité gabonaise de la semaine écoulée est
dominée par la décentralisation, la réforme de la  CEEAC, la coopération Gabon-Togo, le
baccalauréat, l’augmentation de vols internationaux et les activités du
gouvernement.

Politique

Dans sa livraison du 23 Août 2020, à la page 5, ‘’L’Union’’ nous
apprend que le secrétaire Général sortant de la communauté économique des états
d’Afrique centrale (CEEAC), Ahmad Allam-mi a reçu la médaille de commandeur
dans l’ordre du mérite national, décernée par le ministre des Affaires étrangères,
Pacôme Moubelet Boubeya, le 28 Août 2020 pour la mise en musique de la réforme
institutionnelle de l’organisation sous régionale.

En effet, Ali Bongo Ondimba s’est présenté ce soir en position
de force. Ces derniers mois, celui-ci a enregistré plusieurs succès. ONU, OMS
estiment que le Gabon maîtrise la première vague de la pandémie, selon l’OMS.
Et la réforme de la CEEAC et il a fait son bilan de dix années, mais souhaite
aller plus loin : il rassure.

‘’L’Union’’ du 28 août à la page 5, les sept membres de la
nouvelle commission de la CEEAC prennent leurs fonctions le 31 août devant Ali
Bongo Ondimba, président en exercice de la CEEAC. Le nouveau président de la
commission Gilberto Da Piedade et ses six autres collaborateurs exerceront
leurs charges pendant cinq ans.

‘’Gabon Matin’’ à la page 2, le discours d’Ali Bongo Ondimba du
16 aout dernier sur la nécessité de ‘’faire du dialogue, une constante‘’. En
effet, c’est une nécessité pour ses compatriotes de sauvegarder le
vivre-ensemble. ‘’Certes, nous pouvons diverger sur certains points fussent-ils
majeurs. Mais, cette diversité d’opinion est un atout pour notre pays’’.

‘’Echos de Missamba’’, en kiosque le 24 aout 2020 évoque aussi
cette partie en titrant : ‘’60e anniversaire de
l’Indépendance ; Ali Bongo rassure…’’.

‘’Echos du Nord’’, à sa une et aux pages 3 et 5 revient sur la
création d’un mouvement politique. Laurence Ndong Confirme son engagement et sa
volonté de faire bouger les lignes, 60 ans après l’indépendance du Gabon. Quant
à la justice, la demande de ‘’mise en liberté provisoire des agents impliqués
dans l’affaire des coups d’Etat manqué du 7 janvier 2019.

‘’Gabon – Togo : coopération exemplaire’’, titrait
‘’L’Union’’ en kiosque le 25 aout 2020 à sa une et aux pages 2 et 3. En effet,
les échanges entre Ali Bongo Ondimba et Faure Essozimma Gnassingbé ont concerné
la crise institutionnelle au Mali, l’intégration sous-régionale et la pandémie
du nouveau coronavirus. C’est pour dynamiser davantage l’axe Libreville-Lomé,
une amitié fraternelle et d’un exemple de coopération Sud-Sud que les deux
Chefs d’Etat se sont retrouvés à Libreville.

‘’Accélérer la digitalisation’’, est le titre phare de la sortie
en kiosque de ‘’L’Union’’ du 27 aout qui a réservé sa une et les pages 2 et 3, à
la nécessité pour la Fonction publique de rendre l’administration plus
performante. Malheureusement, certaines entités du secteur public sont encore à
la traîne de cette avancée technologique. Le casier judiciaire, par exemple,
les tribunaux travaillent sans internet. Il s’agit de mettre fin aux
distorsions des fichiers actuels.

La Décentralisation  au Gabon, est un processus, à la
page 6 du quotidien. Mathias Otounga Ossibadjouo, ministre de la
Décentralisation, de la Cohésion et du Développement des territoires a accordé
un entretien à la rédaction ; ‘’une grande partie des textes nécessaires à
la mise en œuvre de la Décentralisation a déjà été adoptée’’, dit-il. Il s’agit
de transférer les compétences de l’Etat aux collectivités locales.

‘’L’Union’’, dans ses
manchettes du 28 août, à la page 7, revient sur l’hommage rendu aux sapeurs-pompiers
par le ministre de la défense nationale, Michael Moussa Adamo, particulièrement
les plongeurs intervenus dans le drame de Lambaréné, des incendies de
Port-Gentil, et de la Gendarmerie Nationale. Le ministre a reconnu les
conditions difficiles dans lesquelles ces agents travaillent, à l’image de ceux
qui ont passé deux jours et deux nuits dans les eaux troubles de
l’Ogooué pour repêcher le véhicule et le corps du proviseur du Lycée
Adiwa, au péril de leurs vies.

‘’Gabon Matin’’ revient en sa une et aux pages 2 et 13 sur le
drame du pont d’Isaac à Lambaréné. Il faut réhabiliter le pont, les garde-fous
et surtout installer les unités des sapeurs-pompiers et de brigade nautiques.
Cela y va de la sécurité des usagers.

La presse privée a abordé des sujets aussi variés.

‘’L’Aube’’, hebdomadaire proche de l’opposition en kiosque le 24
aout 2020, évoque des luttes politiciennes au sein de l’opposition gabonaise en
titrant sans ambages : ‘’Pr Ondo Ossa déshabille Ping’’. En effet, le
confrère consacre sa une aux propos du Professeur d’économie sur RFI en
décrivant l’atmosphère de la présidentielle de 2023 qui gagne les esprits. Jean
Ping serait le moindre mal concernant la corruption. Il ne se rallie pas pour
autant au pouvoir. Mais il disqualifie Jean Ping dans la lutte contre la
corruption et la modernisation de l’Etat.

‘’Le Temps’’, à sa une et à la page 5, le même Ondo Ossa nous
apprend le sens qu’il donne à la transition en convoquant ‘’un modèle nouveau
qui repose sur de nouvelles personnalités, de nouvelles figures qui
apparaissent crédibles’’. On sait que l’utopie, ‘’la mission impossible’’,
alors que lui-même alors ministre d’Omar Bongo Ondimba a pu ‘’tenir trois
ans’’. ‘’Gabon Matin’’, à la page 3 a également parlé d’Ondo Ossa qui n’est pas
tendre avec Jean Ping sur la corruption.

‘’Le Mbandja’’ du 21 aout à sa une accorde une interview à un
acteur de la convention pour la nouvelle République (CNR), ci-devant Jean
Eyeghe Ndong revient sur la vision de la CNR qui œuvre pour une lutte de
l’événement insignifiant, surtout en parlant du Professeur Ondo Ossa ‘’ ce
n’est pas un  exemple de réussite’’ avant de dire : ‘’ Nous ne nous
sentons pas concernés par l’échéance de 2023’’.

‘’Echos du Nord’’ du 24 Août à la page 5, le projet de
transition d’Alexandre Barro Chambrier. On résume l’équation aux seuls Bongo.
C’est bien plus complexe. Un ensemble de verrous qu’on ne voit qu’une facette.
Proposition qui remplacera farouches résistances. Le confrère récite volontiers
le Prix Nobel de la paix en 1984.

Et ‘’le dialogue par lui convoqué pour absorber la contestation,
avant de faire ce reproche : ‘’Tout ceci marque de visibilité’’.

‘’Nku’u le messager’’ consacre sa une et la page 3 à l’existence
d’un tandem Ping – Chambrier ; deux discours aux antipodes’’. En effet, le
fossé se creuse entre les deux hommes. La résistance dans laquelle Barro
Chambrier s’était engagé est devenue une utopie. Il est devenu un pied au bord
de la piscine des charbonnages. Mais il ne fera pas sortir les autres de la
CNR. Les deux hommes ne filent plus le même coton.

‘’La Concorde’’ dans son édition du 27 aout 2020 consacre sa une
et la page 4 au gouvernement d’Ossouka-Raponda. En effet, ‘’serait-il déjà sous
pression ?’’. Les projets menés à leur terme, on peut les compter sans
ferme d’une seule question : ‘’Avec quels moyens le gouvernement
arrivera-t-il à l’accomplissement de la feuille de route du Chef de
l’Etat ?’’. Il appartient au Premier ministre de réaliser ces attentes
pour éviter les critiques.

Coronavirus

Le quotidien ‘’L’Union’’, dans ses colonnes du 29 aout 2020 aux
pages 4 et 5 insiste sur la distanciation physique contestée. En effet, la
règle de 1 à 2 mètres de distanciation est obsolète selon la ventilation des
lieux et la densité, selon les experts d’OXFORFD (Royaume Uni) et du
Massachussets (Etats-Unis). L’endroit ventilé et la densité de la population
élevée, il y a un faible risque si les gens portent un masque. Les pays
répondent différemment au covid-19, 1er Afrique du Sud 618.286
cas, dont 13 628 décès, 2e Egypte 5432 décès, 3e Nigeria
53 317 décès ; Ethiopie 745 décès.

Dans sa livraison du 28 aout, à la page 4. Alors que le Copil de
Tchibanga a été auditionné sur la gestion de ce covid-19, la situation
épidémiologique du Gabon connaît 107 nouvelles guérisons le 26 aout en moins de
72 heures. Seules les deux provinces de l’Estuaire et de l’Ogooué-Maritime ont
signalé de nouvelles contaminations.

‘’L’Union’’ du 24 aout 2020, à la page 4 nous apprend qu’au
Gabon, ‘’la situation est sous contrôle’’. L’Estuaire est la plus touchée des
provinces avec 5996 cas (71%), le Haut-Ogooué, 1083 cas (12,9%), le
Moyen-Ogooué 412, soit 4,9%, l’Ogooué-Maritime 393, soit 4,7%, la Ngounié 160,
1,9% ; l’Ogooué-Lolo 155, 1,8% ; le Woleu-Ntem 143, 1,7%, la Nyanga
28, 0,3% et l’Ogooué-Ivindo 17, 0,2%.

‘’L’Union’’ du 28 aout, à la page 4, l’OMS qui recommande le
port du masque dès l’âge de 12 ans pour lutter contre la pandémie de covid-19.
En effet, les enfants ne peuvent pas garantir une distance d’au moins un mètre
des uns des autres. Par contre si la transmission est généralisée dans la zone,
les enfants âgés de 6 à 11 ans le peuvent.

‘’L’Union’’ du 24 août 2020. L’association solidarité DZOM (paquet,
en langue fang) a remis un don de masques de protection aux commerçantes
exerçant au carrefour Saint Michel de Nkembo, dans le 2e arrondissement
de Libreville. C’est le président de DZOM, Emmanuel Mve Mintsa qui les a
exhortées à observer les mesures barrières.

‘’L’Union’’ du 28 août à la page 4, ‘’don de 200 mille masques
au ministère de Mines’’. En effet, les représentants de la compagnie
industrielle et commerciale de mines de Houazhou ont offert 200 mille masques.
C’est le Secrétaire Général du Ministère du Pétrole, Nestor Andome Ayi qui a
reçu symboliquement le don de la société CICMHZ, une entreprise chinoise en
réponse à l’appel à la solidarité lancé par le Président de la république, Ali
Bongo Ondimba. L’aide à cette lutte a été transmise mercredi dernier.

‘’L’Union’’ du 27 aout 2020, à la page 4 nous apprend que le
ministre de la santé a reçu symboliquement un lot de masques des mains du
représentant de l’UNICEF, Noël-Marie Zagre. Ce dernier a déclaré : ‘’A travers
cette action nous réitérons le soutien et la solidarité du fonds des Nations
Unies pour l’enfance (UNICEF) dans le combat contre la pandémie de la covid-19
au Gabon, et plus généralement pour le bien-être des enfants et des femmes’’.

Vie des partis

‘’L’Union’’ du 28 aout,  à la page 5 nous informe des
activités au sein du Centre des Libéraux Réformateurs (CLR) dans la volonté
affichée par le délégué général adjoint de reconquérir l’Ogooué-Ivindo.
Alexandre Désiré Tapoyo a procédé à l’installation du nouveau Coordinateur
provincial du CLR, Kryss Landry Mandomilele le 23 aout dernier à Makokou. Selon
les dernières informations sur le parti le délégué adjoint et son titulaire
seraient suspendus de leurs fonctions. Sanctions que ces derniers contestent.

A la même page, ‘’Frédéric Massavala fustige les guerres de
leadership à Tsamba-Magotsi’’. Lors de sa déclaration à sa résidence privée,
sise à Mindoubé, l’ancien membre du gouvernement a fustigé le climat qui
prévaut actuellement à Fougamou et ses environs ; des guerres de
leadership. ‘’Rien ne doit justifier que l’on verse le sang d’autrui’’, a-t-il
martelé. Il n’y a que des Gabonais qui doivent s’impliquer dans la construction
de la mère patrie.

‘’L’Union’’ du 25 aout, à la page 6 nous informe que le PDG
affirme sa stratégie de concertation permanente avec les élus locaux. En effet,
le secrétaire général du PDG, Eric Dodo Bounguendza et le maire de la commune
de Libreville, Léandre Nzue ont eu une rencontre de travail au siège du Parti.
Une stratégie de concertation régulière entre élus locaux et nationaux.

A la page 13, le PDG veut reconquérir les espaces perdus
d’Omboué. On se rappelle, en effet que le siège perdu du député de la commune
avait contraint à la cogestion à la mairie de la localité. De fait, un travail
de terrain vise à fidéliser les militants.

Social

‘’L’Union’’ du 29 aout, à la page 8 nous apprend les estimations
de l’OMS ; ‘’le poliovirus sauvage éradiqué de l’Afrique’’. En effet, plus
connu sous le nom de Polio, l’organisation mondiale de la santé a déclaré son
éradication le 25 aout 2020 en Afrique. C’est l’importation du maintien de
vaccination qui a abouti à ce résultat.

A la même page : ‘’les écoles conventionnées se préparent à
la rentrée scolaire.’’ C’est, en effet, ce qui a été décidé pour le système
français, la date est fixée pour ce mardi 1er septembre 2020
par vagues successives. Les responsables de ces établissements veillent au
respect des mesures de prévention contre le virus qui circule toujours.

‘’L’Union’’ du 28 août à
la page 7, c’est un communiqué de presse de l’Educateur nationale qui autorise
les établissements publics du Gabon arrimés au programme scolaire français, à
ouvrir à partir de cette semaine. Il s’agit de ; Maths sup du lycée
National Léon Mba, Lycée Henri Sylvoz de Moanda, écoles Publiques
conventionnées.

Par ailleurs, les établissements privés suivant un programme
scolaire international, après autorisation expresse du Ministère, affiliés à
l’agence pour l’Enseignement français à l’Etranger, (AEFE) et à la Mission
Laïque Française (MLF) ; le 26 octobre 2020, pour la rentrée administrative,
le 09 novembre 2020, pour la rentrée des classes.

‘’L’Union’’ du 27 août à la page 9, c’est la formation
professionnelle qui intéresse le ministre de l’Education Nationale, Patrick
Mouguiama- Daouda en échangeant avec l’Ambassadeur de Cuba au Gabon, Llusif
Sadin Tassé. La formation des étudiants Gabonais à Cuba dans les domaines de la
santé et le projet de construction des centres de formation professionnelle au
Gabon. L’expertise cubaine dans le domaine de la médecine est très appréciée
des Gabonais.

‘’L’Union’’ en kiosque le 24 aout consacre sa une ainsi que les
pages 2 et 3 au Baccalauréat 2020. En effet, finis les effusions et autres
attroupements qui marquent les cérémonies de proclamation du baccalauréat. Pour
cette année 2020, les délibérations vont se faire sous mode digital pour
minimiser les risques de contamination. L’application Xgest, le journal
‘’L’Union’’, site web, le téléphone portable.

A la page 17, un don de 12 millions de francs CFA pour les
candidats du Baccalauréat de la province de la Ngounié. C’est en effet, un
geste de la présidente du Sénat et tous les membres du gouvernement originaires
de la province de la Ngounié. Cela concerne 1200 candidats environs dans les
centres d’examen de Mouila et de Ndendé. ‘’Nous remercions la présidente du
sénat, Maman Lucie Milebou Aubusson, et tous les ministres de notre province,
pour leur solidarité. Cet argent nous sera d’un grand apport tout au long de
cette période de l’examen’’, a déclaré le jeune Johan Junior Rewambia Azizet,
au nom de tous les bénéficiaires.

A la page 18, ‘’le ministre de la Santé touche du doigt les
conditions de travail du personnel à Moanda’’. En effet, le Dr Guy Patrick
Obiang Ndong prévoit de sanctionner les responsables du centre de santé public
local qui ne restent pas sur place. Par contre, il a apprécié les efforts
consentis par la Comilog quant à la qualité de l’infrastructure et des
équipements disponibles.

Economie

‘’Echos de Missimba’’ consacre sa une à la conjoncture
économique. Dans ses manchettes du 24 aout, l’hebdomadaire épingle le réalisme
et la rigueur, malgré des progrès réalisés dans les mesures visant à limiter la
propagation de la pandémie de covid-19, les autorités Gabonaises redoutent une
nouvelle détérioration de la conjoncture mondiale ; la crise sanitaire
pèse sur le projet de loi de finances 2021, la BDEAC revendique 362 milliards
de FCFA de financements, la forte hausse des charges publiques et un budget de
l’Etat de 2.666,9 Mds de FCFA 2021.

‘’Ouverture d’une usine de fabrication de médicaments’’, c’est
la principale information de la page Economie, de ‘’L’Union’’ du 29 Août. En
effet, le Gabon dispose désormais d’une infrastructure médicale d’un investissement
de 20 milliards de francs CFA et d’une capacité de production de 1 million de
comprimés / 24 heures, 200 gélules/ 8 heures et 20 000 pommades / 8heures dans
la Zerp de Nkok. Cette usine va alimenter les marchés local et sous-régional.

A la même page : ‘’BAD : Akinwumi Adesina rempile pour
5 ans ‘’. En effet, l’élection du président de la banque Africaine de
développement (BAD), en poste depuis 2015, et candidat unique a atteint 100%.
Blanchi de lourdes accusations de corruption et de mauvaise gouvernance qui
pesaient sur lui, il rempile pour 5 priorités : nourrir, électrifier,
industrialiser, intégrer le continent et améliorer la qualité de vie de ses
habitants.

‘’Investissements : le groupe marocain Walili cible les
secteurs prioritaires du Gabon’’. En effet, le ministre en charge de la
promotion des investissements, Carmen Ndaot et des investisseurs marocains du
Groupe Walili étaient en visioconférence le 24 aout courant pour promouvoir les
investissements et autres partenariats économiques. Ce groupe souhaite investir
au Gabon qui opte pour la diversification de son économie.

A la page 7, ‘’la filière-bois : Lee White au Hub de Lastourville’’.
En effet, cette plateforme logistique permet, entre autres, d’alléger la
capacité de stockage du port d’owendo. Mais le président Ali Bongo Ondimba a
instruit son ministre des forêts de relever un défi et d’y travailler pour
créer 30 000 emplois d’ici 3 mois.

‘’L’Union’’ du 28 août à la page 6, le quotidien évoque la
filière bois pour nous apprendre l’inauguration de la nouvelle usine de
Precious Wood CEB par le ministre des Forêts, Lee White. But, transformer
l’essence Azobé, l’avenir pour l’industrie du bois.

Dans ses colonnes du 28 aout, ‘’L’Union’’ consacre sa une et aux
pages 2 et 3, au transport aérien. Avec la récente augmentation du nombre de
vols hebdomadaires accordés aux compagnies qui desservent le Gabon. Les
compagnies aériennes connaissent l’augmentation de la fréquence des vols de
transports des passagers à partir du 1er septembre 2020. 3
fréquences par semaine et par compagnie. C’est déjà le processus de relance de
l’activité économique dans le secteur du transport aérien, mais il y a risque
évident d’une deuxième vague de la pandémie de covid-19. Ainsi donc la
vigilance à l’égard des vols en provenance des pays à risque est à observer.

A la page 6 : ‘’L’Axe Malibé-I-Malibé II ; lancement
des travaux de réhabilitation’’ ; le coup d’envoi des travaux de l’axe
routier reliant Malibé I à Malibé II par l’entreprise Mika Services a été donné
par le maire de la commune d’Akanda, Yvon Patrick Rombogouera. Avec l’ouverture
de cette voie, de nombreuses opportunités pour les populations en vue d’écouler
les produits et surtout la disponibilité des transports.

A la page 12, le quotidien nous apprend que le programme Huawai,
‘’Graines du futur’’ intéresse le Gabon. En effet, les grandes économies de
demain miseront sur le numérique, plutôt que sur les matières premières. Huawei,
leader mondial des TIC, à travers son programme, veut combler l’écart entre les
connaissances acquises et les compétences requises pour l’industrie. Aux jeunes
Gabonais de saisir cette opportunité à leur portée avec l’Université
Internationale de Libreville.

‘’L’Union’’ du 27 aout à la page 7, Mobicash en partenariat avec
BGFI Bank’’. C’est, en effet, un nouveau service innovant permettra aux abonnés
du leader de la téléphonie mobile, Gabon Telecom, qui vient de s’associer à
BGFI GABON d’améliorer la vulgarisation du produit Mobicash de simplifier les
opérations à ses clients. Retirer l’argent sans carte selon le mode opératoire
choisi via des Gab BGFI Bank.

‘’L’union’’ du 25 aout, à la page 5 nous informe sur ce qui se
passe dans les jardins de la Peyrie, ‘’Loin des yeux, près du cœur’’. C’était
le premier bel espace de la capitale dédié aux loisirs, aux manifestations
culturelles et artistiques, avec un parc animalier, des piscines avec
lamantins. Plus de moments de détente depuis que ce bel édifice a été rasé.
Mais le souvenir demeure.

A la page 7, c’est l’annonce du ‘’projet Grand Oyem : 4
premières initiatives financées’’. En effet, le président du conseil
d’administration du PGO, Parfait Duffy Bibang n’a pas manqué de déplorer
‘’l’absence de culture entrepreneuriale dont souffrent les candidats aux
affaires’’ et qui affecte l’émergence d’une véritable classe d’opérateurs
économiques. Le PGO garantit et assure cette démarche concernant les projets
retenus pour le développement ; la spécificité, la capacité à réaliser des
bénéfices.

A la même page, ‘’Hydrocarbures : Maurel & Prom en
petite forme’’. C’est dire que le pétrole a enregistré un net recul de la production
au 2e trimestre. Le Groupe Maurel & Prom a profité de la
période de faiblesse du prix du brut pour suspendre la production de certains
puits  et améliorer les conditions du réservoir dans le cadre des
quotas décidés par l’OPEP. Le chiffre d’affaires de 72 milliards de francs au 1er semestre
2020 est inférieur à 140 milliards de francs au 1er semestre
2019.

‘’Tourisme, à l’heure de la relance’’. En effet, les agents du
ministère du Tourisme ont axé leur séminaire de la formation sur le bilan des
mesures gouvernementales, l’évaluation et l’efficacité pour voir les actions à
mener en vue d’une relance urgente. Mais, selon le ministre Pascal Houangni
Ambouroue, cette relance doit se faire dans un environnement sécurisé.

A la même page, ‘’C’est la lutte contre la corruption : le
PNUD veut des résultats’’. Promouvoir la bonne gouvernance. C’est ce qui était
au menu de la rencontre entre le représentant résident du programme des Nations
Unies pour le Développement (PNUD), Francis James et le président de la
commission nationale de lutte contre l’enrichissement illicite (CNLCEI), Nestor
Mbou, le jeudi 20 août dernier. Le soutien de l’organisme Onusien en ligne de
mire. C’est en rapport à la nécessité d’éradiquer la corruption et déclarer les
biens à la CNLCEI.

A la page 8, la protection des données personnelles ;
l’association des établissements de microfinance du Gabon s’outille. Il y a les
aléas de la révolution du numérique qui ont un grand impact sur la protection
des données personnelles, notamment l’internet. Certains opérateurs ont reçu
des mises en demeure. La loi protège.

‘’La Loupe’’, hebdomadaire proche de l’opposition, en kiosque le
26 aout 2020 à la page 2 nous apprend que la multinationale Perenco est engluée
dans plusieurs scandales. En effet, alors qu’elle renforce son emprise au
Gabon, les conditions d’acquisition de ses marchés seraient opaques tandis que
ses sites d’exploitations polluent la nature. On parle de blanchissement
d’argent, de pots de vin que les américains enquêtent.

Société

‘’ Les leçons du drame’’, titrait le quotidien ‘’L’Union’’ en
kiosque le 29 aout 2020, à sa une ainsi qu’aux pages 2 et 3. En effet, le
plongeon mortel du véhicule du proviseur du Lycée Adiwa sur le pont d’Isaac à
Lambaréné le 18 aout dernier a mis à nu les carences de nos administrations en
matière d’entretien et de sécurisation des ouvrages d’art qui surplombent
certains de nos cours d’eau. Un fait divers qui interroge l’urgence à déployer
des unités des sapeurs-pompiers et de les équiper.

Dans ses colonnes du 28 aout, le quotidien progouvernemental
nous apprend aux pages 10 et 11 dans un reportage sur la sécurité routière que
les plots en béton sont devenus invisibles la nuit. En effet, installés le long
de la voie express (OWENDO-aéroport international Léon Mba) et sur bien
d’autres artères, les blocs en béton donnent des frissons aux usagers de la
voie publique. L’absence de signalisation fluorescente constitue un réel
danger.

‘’Pont d’Alenakiri : le danger est
bien  présent’’ titrait ‘’L’Union’’ du 24 aout 2020, à la page 5.
Faute d’entretien, l’ouvrage qui assure la livraison entre Alenakiri et
Owendo-Port-en Haut est presque hors d’usage, dégradé en de nombreux endroits.
Des risques de chute et l’enclavement des deux quartiers sont à craindre. C’est
un investissement de l’OPRAG qui ne mérite pas de mourir.

Sports

‘’Etoile rouge de Belgrade ; Guelor Kanga au petit trot’’.

C’est un titulaire indiscutable la saison écoulée avec le Sparta
Prague (D1) tchèque. Avec cette formation, l’international Gabonais Guelor
Kanga a remporté la coupe nationale et terminé meilleur buteur avec 12
réalisations. Il doit se battre pour arracher une place titulaire alors que le
coach vient de renforcer ses effectifs. Pour l’instant, il est remplaçant.
Progressivement, il va s’adapter.

‘’La Brestoise Winie Mapangou titulaire face à Guingamp’’. En
effet, en prélude à la reprise du championnat  de France de Football
féminin de L2 qui débute le 6 septembre prochain, les filles du stade Brestois
et de Guingamp se sont retrouvées le 26 aout dernier pour un match de
préparation. Score final : 2-0 en faveur de Guingamp. C’est la principale
information qu’on peut lire dans ‘’L’Union’’ du 28 août, dans sa rubrique
Sports.

‘’Les Saints réclament 6,2 milliards pour libérer définitivement
Lémina’’ titrait le quotidien progouvernemental ‘’L’Union’’ dans sa livraison
du 27 aout, à la page 11. En effet, le milieu de terrain Gabonais, prêté la
saison dernière à Galatasaray, Southampton AFC, auquel il est lié jusqu’en juin
2022, ne souhaite plus le céder, sauf contre un chèque de 9 millions d’euros.
C’est le montant du Club Turc pour le mercato estival.

‘’Eliminatoires de la CAN 2019 : La Fégafoot et Neveu déjà
à pied d’œuvre’’, titrait ‘’L’Union’’ en kiosque le 25 aout à la page 10. Les panthères
et les dirigeants sportifs Gabonais connaissent le calendrier des rencontres
éliminatoires de la Coupe du monde ‘’Qatar 2022 et de la
CAN  CAMEROUN 2022’’. Patrice Neveu s’active à trouver un point de
chute à plusieurs de nos joueurs en difficulté.

Source

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles apparentés