Gabon : Aucun nouveau décès lié au Covid-19 depuis 15 jours et seulement 2 en deux mois


Depuis le déclenchement de l’épidémie sur son sol mi-mars dernier, le Gabon n’a eu à déplorer que 53 décès, soit l’un des taux de létalité les plus faibles sur le continent africain. 

C’est un des nombreux signes qui montrent que l’épidémie de Covid-19 ralentit au Gabon.

Après le fort ralentissement du nombre de contaminations (le nombre de personnes testées positifs au Covid-19 depuis le déclenchement de l’épidémie, c’est à dire le stock), la chute du nombre de cas actifs (le flux, autrement dit le nombre de cas positifs à un même moment), la hausse du nombre de guérisons et du nombre de tests, le nombre de décès liés au Covid-19 est un autre indicateur qui montre qu’au Gabon l’épidémie – à tout le moins la première vague – est en passe d’être jugulée.

Depuis une quinzaine de jours, aucun décès lié au Covid-19 n’a été enregistré. En deux mois, seuls deux patients, infectés par le virus, sont décédés.

Un taux de létalité de 0,62 % parmi les plus faibles d’Afrique

Avec 53 décès dus au Covid-19, le Gabon est l’un des pays en Afrique où le taux de létalité lié au virus est le plus bas. Il y est de 0,62 % (nombre de cas positifs – 8 505 – divisé par le nombre de décès – 53 -, le tout multiplié par 100) contre 2,06 % dans la sous-région et 2,66 % à l’échelle du continent.

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le Gabon, qu’elle considère en Afrique comme l’un des pays les plus efficaces dans la riposte face au Covid-19, est en voie de maîtriser la première vague épidémique sur son territoire.

Pour autant, aucun triomphalisme du côté des autorités. Au contraire, les appels à la prudence et à la vigilance se multiplient, de même que les rappels au respect des gestes barrières et des mesures d’hygiène.

Source

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles apparentés