Covid-19 : La baisse du nombre de cas actifs s’accélère au Gabon

Avec 37 nouveaux cas positifs seulement et 121 guérisons ce weekend, le nombre de cas actifs au Gabon chute depuis plusieurs semaines au Gabon. Au vendredi 28 août, date du dernier point de presse du Comité de riposte au Covid-19, le pays ne comptait plus que 1 265 cas actifs contre 1 601 il y a encore une semaine. Les chiffres sont bons. Ils laissent, à en croire les experts internationaux, présager la fin de la première vague de l’épidémie de Covid-19 au Gabon.

Depuis le pic épidémique atteint le 23 mai dernier, le nombre de cas actifs (différentiel entre le nombre de cas testés positifs et le nombre de guérisons), l’indicateur-phare pour évaluer la prévalence mais également la cinétique de l’épidémie, est orienté à la baisse.

Il y a près de trois semaines, le pays comptait 2 360 cas actifs. Le 14 août, ce chiffre repassait pour la première fois depuis mai dernier en dessous de la barre des 2 000 cas actifs pour se situer à 1 897. Ce vendredi 28 août, il ne s’élève plus qu’à 1 265.

« Le nombre de cas actifs diminuent continûment au Gabon depuis plus de deux mois. La cinétique de l’épidémie, c’est à dire la vitesse de circulation du virus ralentit », constate un responsable de l’OMS pour l’Afrique.

Cette tendance est d’autant plus encourageante que cette baisse continue s’accompagne en parallèle d’une hausse constante du nombre de tests.

En Afrique, le Gabon est considéré par l’OMS, l’ONU et les autres institutions internationales comme l’un des meilleurs élèves de la riposte face au Covid-19 sur le plan sanitaire, tant sur le volet préventif que curatif. Le pays compte en effet l’un des plus faibles taux de létalité sur tout le continent avec une moyenne de seulement 0,66 % de décès par rapport au nombre de cas testés positifs contre 2,66 % sur l’ensemble du continent.

Une performance relevée sans triomphalisme par le président Ali Bongo dans son discours du 16 août

Une performance, même si les autorités gabonaises se gardent de tout triomphalisme, que n’a pas manqué de relever le président Ali Bongo Ondimba dans son discours du 16 août dernier à l’occasion du 60ème anniversaire du pays. « Grâce au dévouement de nos personnels soignants, nos hôpitaux, nos centres de soins ont tenu le choc. Mieux, le Gabon est aujourd’hui l’un des pays en Afrique où le taux de mortalité dû à la Covid-19 est le plus faible. Il figure aussi parmi les pays qui, sur le continent, testent le plus leur population par tête d’habitant », a déclaré, le numéro un gabonais.

Grâce à ses sept laboratoires de dépistage, dont le Laboratoire du Pr Daniel Gahouma doté d’importantes capacités, le Gabon est également le pays qui, par tête d’habitant, teste le plus sa population. Depuis le début du mois de juillet, le pays effectue en moyenne 2 500 tests par jour pour une population de 2,1 millions d’habitants.

Mais il est également loué pour sa politique de communication. Alors que certains pays peinent à rendre publiques des statistiques fiables, le Gabon est loué pour sa transparence en la matière.

Source

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles apparentés