La Transgabonaise définitivement en bonne voie

La cérémonie de signature de l’avenant n° 1 au contrat de construction de la Transgabonaise a été signé ce lundi 24 août en présence du minstre de l’Economie, Jean-Marie Ogandaga, et des responsables de la SAG © DR


Le Gouvernement et la Société des autoroutes du Gabon (SAG) ont signé ce lundi 24 août l’avenant n°1 au contrat de partenariat relatif à « l’aménagement, au financement, à l’exploitation et à la maintenance de la route économique dite Transgabonaise »

La construction de la Transgabonaise, une route de 828 km traversant le pays d’est en ouest, de Franceville à Owendo, est en bonne voie. Ce lundi, le projet, l’un des plus ambitieux du genre en Afrique actuellement, vient de franchir une étape décisive.

Certes, comme l’a reconnu le ministre de l’Economie et de la Relance, Jean-Marie Ogandaga, « la crise sanitaire mondiale engendrée par la pandémie de la Covid-19 et les mesures prises pour y faire face par les différents gouvernements ont eu des répercussions sur l’exécution du projet, notamment la gestion opérationnelle du partenaire et les délais de réalisation des études. »

Mais l’heure désormais est au rattrapage. Ce lundi 24 août, le gouvernement et la Société des autoroutes du Gabon (SAG) ont signé l’avenant n°1 au contrat de partenariat relatif à cette Transgabonaise.

Le tracé modifié pour contourner le Parc de la Lopé

Au titre des modifications apportées au contrat signé le 24 octobre 2019, on note principalement, indique le communiqué :

1. L’aménagement du calendrier de réalisation du projet ;
2. La réalisation d’une route 2X2 voies sur l’axe Libreville – Ntoum, conformément à la
vision du grand Libreville du chef de l’Etat ;
3. Le contournement du parc de la Lopé par les localités suivantes : Alembé – Lalara – Koumameyong – Booué – Carrefour Leroy ;
4. La réalisation par le partenaire des travaux de réaménagement de manière anticipée avant le bouclage financier, notamment sur l’axe PK 50.1 et 75.1, PK 24 – PK 40 et PK 75 – PK 105 ;
5. La définition du mécanisme de financement des études et des travaux anticipés.

Livraison finale prévue en 2023

Pour rappel, le tronçon de la Transgabonaise, d’une longueur d’environ 828 km, reliera les localités suivantes : Libreville, Ntoum, Kougouleu, Kango, Bifoun, Ndjolé, Alembé, Lalara, Koumameyong, Booué – Carrefour Leroy, Mikouyi, Lastourville, Mounana, Moanda, Franceville.

Lors de son discours à la Nation du 16 août dernier, le président de la République, Ali Bongo Ondimba, a rappelé que l’ouvrage, qui permettra de désenclaver l’intérieur du pays et aura un impact déterminant sur l’économie, devrait être livré en 2023.

Source

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles apparentés