Gabon-Togo : Pourquoi la visite de Faure Gnassingbé à Ali Bongo tourne en ridicule certains médias

Faure Essozimna Gnassingbé et Ali Bongo Ondimba, tout sourire, ce lundi 24 août à Libreville. Certains y voient également un pied de nez à certains médias, toujours prompts à polémiquer © DR


Initialement prévue le 13 juillet dernier, la visite du président gabonais à son homologue gabonais a finalement eu lieu ce lundi 24 août. A l’époque, certains sites d’information, proches de l’opposition, avait tenté de créer la polémique. 

Ainsi de Gabon Review, proche du collectif d’opposants Appel à agir, qui avait cru voir dans cette « annulation » (en réalité, un simple report) le signe de l’incapacité du président gabonais à diriger son pays. Une marotte de l’opposition depuis l’AVC survenu en octobre 2018 par Ali Bongo, quand bien même celui-ci n’est plus aujourd’hui qu’un lointain souvenir.

Quelques jours plus tôt, ce même Gabon Review avait indiqué que le numéro un gabonais s’était envolé pour des vacances en Europe. Une fake news rapidement démentie.

Quelques heures à peine en effet après la publication de l’article controversé, Ali Bongo depuis son bureau de la Présidence annonçait la nomination d’un nouveau premier ministre en la personne de Rose Ossouka Raponda. Le lendemain, le gouvernement était nommé avec sa bénédiction. Le 23, un premier conseil des ministres avec la nouvelle équipe gouvernementale se tenait. Le 30 juillet, Ali Bongo présidait le 17ème sommet ordinaire de la CEEAC.

Enchaînant ensuite les rendez-vous au Palais du Bord de mer et présidant un nouveau conseil des ministres (le 14 août), Ali Bongo Ondimba a prononcé le 16 août son discours le plus long depuis trois ans (25 minutes au total) à l’occasion du 60ème anniversaire de l’Indépendance du pays. Le lendemain, il présidait une parade militaire.

La semaine suivante n’a pas été moins active. Le chef de l’Etat gabonais a notamment participé à une réunion de l’Union africaine (le 21 août) avant donc de recevoir à nouveau aujourd’hui (pour la troisième fois en moins d’un ans) le président togolais, Faure Gnassingbé, dont Ali Bongo est très proche.

« En termes de vacances, on a déjà vu plus reposant », commente avec malice un poids lourd du gouvernement qui avoue ne plus lire et depuis longtemps certains sites d’information en ligne. « Si ce n’est le soir pour me divertir et m’amuser un peu. Ils ont un tel sens de l’imagination », s’empresse-t-il d’ajouter dans un éclat de rire.

Source

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles apparentés