Tout auréolé des succès enregistrés par le Gabon face au Covid-19, Ali Bongo Ondimba a représenté l’Afrique centrale à l’occasion d’une réunion de l’UA ce jeudi

Le chef de l’Etat gabonais et président en exercice de la CEEAC, Ali Bongo Ondimba, a participé à une réunion de l’UA dédiée à la riposte au Covid-19 ce jeudi 20 août 2020 © DR


Le chef de l’Etat gabonais, par ailleurs président en exercice de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), a participé ce jeudi 20 août en visioconférence à une réunion de l’Union africaine (UA) dédiée à la riposte continentale face au Covid-19. 

La rencontre, présidé par le chef de l’Etat sud-africain, Cyril Ramaphosa, par ailleurs président en exercice de l’Union Africaine, a réuni le Directeur du CDC Afrique, les envoyés spéciaux de la Task Force Opérationnelle de l’UA, les chefs d’État et de gouvernements membres du Bureau de la Conférence, ainsi que les huit Présidents des Communautés économiques régionales (CER).

Un point a été fait sur l’évolution de la pandémie de Covid-19 sur le continent, le fonctionnement de la plateforme africaine de fournitures médicales lancée en juin 2020, l’état des contributions versées par les États membres de l’UA au fonds Covid-19, sur l’état d’avancement des recherches sur le vaccin contre la Covid 19, ainsi que sur les perspectives économiques pour le continent.

Des réunions abordées en position de force par Ali Bongo Ondimba

Cette réunion de suivi intervient après celles des 29 avril et 11 juin derniers. Une nouvelle fois, celle-ci a été abordée en position de force par le chef de l’Etat gabonais. Sa voix y est d’autant plus audible que celui-ci est tout auréolé des succès enregistrés par son pays dans la riposte contre le Covid-19.

Le Gabon est en effet considéré par l’OMS, l’ONU, l’UNICEF et de multiples autres organisations internationales comme l’un des pays les plus efficaces en matière de riposte face au Covid-19, tant sur le volet préventif (le Gabon est le pays qui, par tête d’habitant sur le continent africain, teste le plus sa population), que curatif (le Gabon présente l’un des taux de létalité, c’est-à-dire de mortalité lié au virus, les plus faibles en Afrique), mais aussi pour sa politique de communication jugée parmi les plus transparentes du continent.

Source

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles apparentés