Gabon: des ressortissants du Haut-Ogooué vent debout contre la dépénalisation de l’homosexualité

Ce dimanche 12 juillet 2020 le siège du parti Les Démocrates a été le cadre de la cérémonie de lancement de la campagne contre la dépénalisation initiée par cette formation politique de l’opposition. Une campagne à laquelle prennent part activement les cadres et leaders politiques de la province du Haut-Ogooué qui entendent ne pas rester en marge de ce combat pour la préservation des valeurs religieuses et traditionnelles de la société gabonaise. 

Annoncé par le président du parti Les Démocrates Guy Nzouba Ndama au cours de sa la déclaration de Guy Nzouba Ndama du mardi 7 juillet 2020 la pétition visant à dire non au retrait de l’alinéa 5 de l’article 402 de la loi 042/2018 portant Code pénal incriminant l’homosexualité et actant de facto la dépénalisation de l’acte sexuel entre deux personnes de même sexe est rentrée dans sa phase pratique ce 12 juillet.

C’est donc en compagnie des membres de la Coalition démocratique de l’opposition (CDO) composée de quatorze partis politiques de ce bord politique mais aussi de plusieurs citoyens qu’à été lancée la campagne contre la dépénalisation de l’homosexualité. Une montée au créneau qui selon les premiers signataires de la pétition mise en place pour l’occasion a pour objectif de préserver les valeurs culturelles de la société gabonaise qui considère l’homosexualité comme une pratique contre nature.

Une action à laquelle ont pris part plusieurs cadres et leaders politiques de la province du Haut-Ogooué à l’instar de l’ancienne candidat à l’élection législative de 2018 dans le département de la Lebombi-Leyou dans le district de Mounana Berthe Boubou Bokoko qui a relevé que le « Haut-Ogooué n’est pas une province à part. C’est une province à part entière dans le Gabon et donc nous défendons les valeurs de nos ancêtres et par conséquent nous disons non à la dépénalisation de l’homosexualité ».

Une position qui n’est pas isolée puisqu’avant le lancement de cette pétition, les ressortissants du département de la Lekoni-Lekori dans la province du Haut-Ogooué ont saisi l’Assemblée nationale pour adresser une demande d’explication à leurs députés concernant leur vote en faveur de la dépénalisation de l’homosexualité au Gabon, contestant ce vote qu’il ont qualifié « d’immoral ».

Source: https://www.gabonmediatime.com/gabon-des-ressortissants-du-haut-ogooue-vent-debout-contre-la-depenalisation-de-lhomosexualite/

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles apparentés