Présidentielle 2023 : la Majorité renouvellera sa confiance à Ali Bongo

À trois ans de la date initiale prévue pour la prochaine présidentielle au Gabon, les partis politiques membres de la Majorité républicaine et sociale pour l’émergence (MRSE) devraient se réunir dans les prochaines semaines à Libreville. Sans nul doute qu’ils renouvelleront leur confiance et leur soutien à Ali Bongo, jusque-là «candidat naturel» de cette majorité pour la prochaine échéance électorale.

À l’approche de 2023, le Parti démocratique gabonais (PDG) n’entend pas se laisser surprendre. La formation politique au pouvoir est déjà à pied d’œuvre pour préparer cette échéance électorale majeure au cours de laquelle l’opposition devrait vraisemblablement aller en rangs dispersés, à moins d’une entente à la dernière minute comme en 2016. À la Maison du Parti à Louis dans le 1er arrondissement de Libreville, l’éventualité d’un accord in extremis n’est pas envisageable. Trop risqué, y compris pour l’image du parti.

Ainsi, il y a quelques mois, le secrétariat exécutif a entrepris de lancer une consultation de ses différents alliés, par ailleurs soutiens d’Ali Bongo. Le secrétaire général Eric Dodo Bounguendza a en effet confié la mission à Éloi Nzondo. Et depuis juin dernier, le secrétaire général adjoint 2 du PDG, chargé des Relations avec les partenaires politiques et associatifs, et de la veille de l’environnement politique rencontre les responsables des partis signataires de la charte de la Majorité républicaine et sociale pour l’émergence (MRSE). Il a déjà échangé avec Jean-Boniface et Nicole Assélé du Centre des libéraux réformateurs (CLR), les responsables du jeune parti Restauration des valeurs (RV) de Tony Ondo Mba ; le président de Conscience et Action citoyenne (CAC), Florentin Moussavou ; le président du parti Les Sociaux Démocrates Gabonais (SDG), Juste Louangou Bouyomeka.

L’objectif de ses rencontres présentées à première vue comme des «prises de contacts», c’est l’organisation dans les prochaines semaines de la «Convention de la Majorité». Prévues à Libreville selon toute vraisemblance, ces assises devraient aboutir sans surprise au renouvellement par les participants de leur confiance et soutien à Ali Bongo. Le président de la République en fonction fait d’ailleurs déjà office de «candidat naturel» du PDG et donc de la majorité pour l’élection présidentielle prévue en 2023. Ce devrait être la «convention», le pacte signé au cours de ce futur conclave.

Source: https://www.gabonreview.com/gabon-presidentielle-2023-la-majorite-renouvellera-sa-confiance-a-ali-bongo/

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles apparentés