Commerçante tuée au PK7 : Ses parents ont déposé plainte

Les parents de Chimène Bitogui Mangongo, la commerçante tuée d’une balle dans le dos au PK7 au moment des incidents du 24 janvier, ont annoncé qu’ils ont porté plainte contre X auprès de différents services compétents, dont la direction générale des Recherches (DGR), l’état-major des polices d’investigations judiciaires et l’Inspection générale des Forces de police nationale. Ils soupçonnent clairement les agents des forces de l’ordre envoyés en intervention ce jour-là, pour lever les barricades disposées sur la voie publique et disperser les attroupements formés à cet endroit.

Après le décès survenu, vendredi 24 janvier, à Libreville de Chimène Bitogui Mangongo, ses parents ne comptent pas en rester là. Robert Mikolo Lebita, le père de la commerçante tuée d’une balle dans le dos sur son lieu de travail a annoncé qu’une plainte contre X a été déposée notamment à la DGR, à la PJ et au commissariat de police du 5e arrondissement, pour élucider les circonstances de ce décès survenu dans la foulée des incidents nés des rumeurs d’enlèvements supposés d’enfants à Libreville notamment.

Selon les premières informations qu’il dit avoir eues, André-Patrick Roponat, le procureur de la République près le tribunal de première instance de Libreville, croit savoir que la commerçante de 44 ans «est décédée d’une balle perdue». Ce qui dément la rumeur selon laquelle Chimène Bitogui Mangongo a été atteinte de «quatre balles dans la tête».

Du côté de la famille, ce sont également les agents des forces de l’ordre envoyés en intervention ce jour-là, pour lever les barricades disposées sur la voie publique et disperser les attroupements formés au PK7, qui sont soupçonnés.

Le 28 janvier, le procureur de la République a annoncé qu’une enquête a été ouverte en vue d’identifier l’auteur du coup de feu mortel et comprendre les causes de ce tragique «accident».

Source: https://www.gabonreview.com/blog/commercante-tuee-au-pk7-ses-parents-ont-depose-plainte/

Articles apparentés