Autonomisation de la Femme : une législation en demi-teinte en Afrique de l’Ouest et centrale

Selon le rapport de la Banque mondiale, au cours des deux dernières années, sur les 25 économies de l’Afrique de l’Ouest et de l’Afrique centrale seules 8 ont amélioré leurs lois pour promouvoir l’autonomisation des femmes.

Les données du rapport de la Banque mondiale sur l’amélioration de la législation dans les pays de l’Afrique de l’Ouest et Centrale présentées ce 30 janvier s’appuient sur six éléments, à savoir le Travail, la Rémunération, le Mariage, la Parentalité, les Actifs et la Retraite. Sur ces domaines, le Gabon, le Mali, le Niger, Sao Tomé-et-Principe, le Burkina Faso, la RDC, la Côte-d’Ivoire, le Libéria sont les pays qui ont amélioré leurs lois pour promouvoir l’autonomisation des femmes.

Dans le domaine du travail, le Gabon a adopté des sanctions pénales contre le harcèlement sexuel au travail et le Mali a adopté une loi qui interdit la discrimination fondée sur le genre en matière d’emploi.

Concernant la rémunération, il ressort que le Niger a levé les restrictions qui s’appliquaient à l’emploi des femmes dans les secteurs d’exploitations minières, de la construction et de la fabrication. Sao-Tomé-Et-Principe a levé les restrictions imposées sur la capacité des femmes à travailler la nuit, dans les mines ou dans des emplois jugés dangereuse. Le Mali a promulgué une législation qui rend obligatoire une rémunération égale pour un travail de valeur égale.

Pour ce qui est du Mariage, le rapport indique que Burkina Faso et le Libéria ont promulgué une législation qui protège les femmes contre la violence domestique. Dans le domaine de la Parentalité, la République démocratique du Congo a introduit des prestations de maternité au titre de son régime de protection sociale. Le congé maternité est désormais géré par le gouvernement et pas par l’employeur et Sao Tomé-et-Principe a interdit le licenciement des employées enceintes.

Enfin pour ce qui est des Actifs, la Côte-d’Ivoire a conféré aux conjoints des droits égaux sur les biens immobiliers et des pouvoirs administratifs égaux sur leurs biens durant le mariage. La République démocratique du Congo est le seul pays qui a égalisé l’âge de la retraite (60ans) pour les femmes et les hommes et a établi des points de retraite pour les périodes de garde des enfants.

Source: https://www.gabonactu.com/autonomisation-de-la-femme-une-legislation-en-demi-teinte-en-afrique-de-louest-et-centrale/

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles apparentés