Affaire Marcel Libama : Marc Ona dénonce les manœuvres d’intimidations du pouvoir

Suite à l’interdiction de sortir du Gabon infligée au syndicaliste Marcel Libama, l’activiste et environnementaliste Marc Ona Essangui, a dénoncé le week-end écoulé, des manœuvres d’intimidations des autorités gabonaises qui sans notifications aucune auraient volontairement choisi de  violer la liberté de circuler de Marcel Libama

« La section gabonaise de la Campagne Internationale « Tournons la Page » condamne ces manœuvres d’intimidation d’un pouvoir aux abois éclaboussé par des scandales de corruption et de détournement de deniers publics à répétition, en plus de la confiscation de l’État de Droits et de la Démocratie, et exige l’arrêt immédiat de ces actes d’intimidation » a affirmé M. Ona

Marcel Libama est un formateur régional sur les questions d’éducation sociale et scientifique. Il devait se rendre à Pointe-noire pour animer un séminaire co-organisé par la Confédération générale du travail (CGT, France).

Le 13 janvier dernier, Marcel Libama a joint sa voix au collectif des activistes et syndicalistes qui ont porté plainte contre Noureddin Bongo Valentin, fils de l’actuel chef de l’État gabonais, pour une supposée affaire de corruption découlant d’une découverte des milliards de FCFA  prétendue lui appartenir. L’argent aurait été découvert suite à une altercation qui se serait produite le 6 janvier courant au carrefour Rio dans le 3ème arrondissement de Libreville entre des gendarmes et des éléments de la garde républicaine (GR).

Source: https://www.gabonactu.com/affaire-marcel-libama-marc-ona-denonce-les-manoeuvres-dintimidations-du-pouvoir/

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles apparentés