Énergie : L’UOB en quête de deux groupes électrogènes

Recevant le ministre de l’Eau et l’Énergie le 14 janvier à l’Université Omar Bongo, dans le cadre du déploiement du projet des 5 000 lampadaires solaires, le recteur Marc Louis Ropivia a sollicité une dotation de deux groupes électrogènes pour faire face aux délestages.

À l’Université Omar Bongo (UOB) et à celle des Sciences de la santé où il s’est rendu le 14 janvier, le ministre de l’Eau et l’Énergie, Pascal Houangni Ambouroue, est allé s’imprégner de l’état des infrastructures électriques et hydrauliques. Il s’agit de se rendre compte de l’existant pour mieux l’améliorer. Un intérêt particulier a été marqué pour l’éclairage dans ces deux universités, d’autant plus que, ont indiqué les autorités rectorales, «l’électrification permettra d’assurer la sécurité» sur les différents campus universitaires.

La quête d’une électrification renforcée s’inscrit dans le cadre du projet 5 mille lampadaires d’Ali Bongo. Par ailleurs, à l’aube de la commémoration des 50 ans de l’UOB, le recteur de cette université, Marc Louis Ropivia, assure qu’au cours de cette année 2020, des travaux «censés donner à l’Université Omar Bongo un lustre nouveau» seront entrepris.

«Les travaux pour lesquels le ministre de l’Énergie est arrivé, ce sont des travaux d’adduction d’eau, ce sont également les travaux concernant le réseau électrique de l’Université Omar Bongo et dans ce cadre, nous lui avons suggéré de prolonger son action en direction d’une électrification de secours, à travers la dotation à l’Université Omar Bongo de deux groupes électrogènes de grande capacité, qui pourrait résoudre les problèmes en cas de coupure», a-t-il déclaré.

Créé en 1970 sous l’appellation d’Université nationale du Gabon (UNG), l’établissement qui devint UOB en 1978, souhaite répondre aux attentes de la politique du gouvernement gabonais en matière de formation et exprime le besoin de mieux se porter et de soigner son image. Cela passe, entre autres, par l’acquisition d’infrastructures de qualité qui permettraient aux étudiants d’évoluer dans des conditions optimales.

Source: https://www.gabonreview.com/blog/energie-luob-en-quete-de-deux-groupes-electrogenes/

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles apparentés