Gabon : un document remis à Ali Bongo à Londres à l’origine de la chute de BLA ?

Aux origines de la chute du tout puissant Brice Laccruche Alihanga ! Ce titre aux allures de film  hollywoodien siérait bien aux informations relayées dans le n°814 de La Lettre du continent de ce mercredi 18 décembre 2019, qui revient sur le déclenchement de l’opération anti corruption Scorpion qui serait parti d’un « document à charge d’une cinquantaine de pages remis au chef de l’Etat Ali Bongo »

Si plusieurs informations indiquent que l’ancien directeur de cabinet du président de la République Brice Laccruche Alihanga, aujourd’hui détenu à la prison centrale de Libreville, serait soupçonné de détournement de fonds, de concussion et de blanchiment de capitaux, La Lettre du continent revient sur les origines de ses ennuis avec la justice et qui ont également conduit à l’incarcération de plusieurs de ses proches.

En effet, le dossier qui aurait fait tomber l’ancien ministre chargé du Suivi de la stratégie des investissements humains et des objectifs de développement aurait été constitué par quelques familiers de la présidence. « C’est un document à charge d’une cinquantaine de pages qui a été remis mi octobre au président Ali Bongo, lors d’un de ses séjours à Londres ». Si le confidentiel indique que ledit dossier contenait des « informations avérées, largement extrapolés et rumeurs pures et simples », il révèle qu’il « attribuait à Brice Laccruche Alihanga le projet de se constituer une caisse noire grâce à des détournements opérés sur des administrations, et ce pour s’imposer à la tête du pays ».

« Malgré les exagérations manifestes du rapport, qui intègre certains documents officiels à diffusion très restreinte, la famille présidentielle l’a jugé suffisamment crédible pour demander immédiatement des explications à Brice Laccruche », précise La Lettre du continent. C’est donc l’ensemble de ces éléments qui aurait été à l’origine de la chute du directeur de cabinet d’Ali Bongo, immédiatement suivie par le lancement, mi-novembre, de l’opération  anticorruption scorpion.

Par ailleurs, le média très introduit dans la sphère politique gabonaise et plus particulièrement au sein de la présidence de la République, révèle que très peu de personnes seraient au fait de ce dossier, citant le prédécesseur de Brice Laccruche, Maixent Accrombessi, comme l’une des personnes étant dans le secret des dieux.

Source: https://www.gabonmediatime.com/gabon-un-document-remis-a-ali-bongo-a-londres-a-lorigine-de-la-chute-de-bla/

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles apparentés