CEEAC : Cinq chefs d’Etat sur onze au sommet de Libreville

Cinq chefs d’Etat sur onze pays membres de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) participent ce mercredi au sommet de l’institution d’intégration régionale à Libreville, a appris Gabonactu.com de source protocolaire.

Les quatre chefs d’Etat qui sont venus se joindre au président gabonais, Ali Bongo Ondimba sont Félix Tshisekedi (République démocratique du Congo), Idriss Déby Itno (Tchad), Félix Archange Touadera (Centrafique), Evaristo Carvalho (Sao Tome et Principe).

Les six autres pays sont représentés par un Premier ministre ou un membre du gouvernement. L’Union africaine est représentée par son président de la commission, le tchadien Moussa Faki Mahamat. L’ONU est représentée par le chef de l’UNOCA, le guinéen Lousseny Fall.

 

Le 9ème sommet extraordinaire de la CEEAC a pour but de valider les réformes de l’institution initiées depuis 2015 et conduites sous la houlette du président gabonais, Ali Bongo Ondimba, président en exercice de l’institution.

Les réformes porteront notamment sur le projet de Protocole du Traité instituant la Commission de la CEEAC ; le projet du Conseil de paix et de sécurité de l’Afrique centrale (COPAX) ; le projet de Règlement financier ; le projet de cadre organique et le projet du Statut du personnel révisé de la Communauté.

Tous ces documents ont déjà été soumis à tous les chefs d’Etat des pays membres à l’occasion d’une tournée régionale menée par Alain Claude Bilie By Nze en compagnie du Secrétaire général de la CEEAC, Ahmad Allam-Mi.

Selon M. Bilie By Nze, chaque chef d’Etat y a déjà apporté des amendements. La rencontre de Libreville vise donc à harmoniser les documents amendés.

La réforme de la CEEAC a été décidé en 2015 lors d’un sommet des chefs d’Etat à Ndjamena au Tchad. Ali Bongo Ondimba qui occupait la présidence tournante de l’institution a été chargé de conduire cette réforme.

La réforme vise à redynamiser la CEEAC, une institution qui peine à impulser l’intégration régionale alors que le processus d’intégration africaine avance à grand pas.

Les onze Etats membres de la CEEAC sont : Angola, Burundi, Cameroun, Centrafrique, Congo Brazzaville, Gabon, Guinée équatoriale, République démocratique du Congo (RDC), Rwanda, Sao Tome et Principe et Tchad.

Source: https://www.gabonactu.com/ceeac-cinq-chefs-detat-sur-onze-au-sommet-de-libreville/

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles apparentés