Affaires : Le Gabon intéresse toujours autant la Turquie

Lancée dans une vaste opération de charme censée aboutir à la signature d’accords économiques et commerciaux dans le pays, la Turquie n’a pas fini d’envoyer ses éclaireurs au Gabon où une nouvelle délégation de potentiels investisseurs est actuellement en séjour à Libreville. Ces hommes et femmes d’affaires ont récemment rencontré Carmen Ndaot, la ministre de la Promotion des investissements.

Les ayant reçus pour une séance de travail, lundi 16 décembre à Libreville, Carmen Ndaot ne cache pas que l’année 2020 pourrait être celle de l’accélération et du renforcement de la coopération économique entre le Gabon et la Turquie. Le pays de Recep Tayyip Erdogan ne fait d’ailleurs pas mystère de ses intentions en Afrique et particulièrement au Gabon où les missions des représentants d’Ankara et celles d’hommes d’affaires turcs n’ont pas fini de se succéder.

«La Turquie dont l’économie est l’une des plus solides au monde s’intéresse aux nombreuses opportunités d’investissement qu’offre notre pays. Cet intérêt grandissant va permettre de fortifier les relations économiques et commerciales entre le Gabon et la Turquie en 2020», confirme la ministre de la Promotion des investissements dans un post sur sa page Facebook, au terme de sa réunion de travail avec une délégation de potentiels investisseurs turcs conduite par Tamer Taskin, coordinateur du Conseil d’affaires Turquie-Afrique du DEIK (Conseil des relations économiques étrangères).

Selon la ministre gabonaise, cette délégation est «en visite de prospection de 6 jours dans notre pays». L’objectif étant d’étudier les possibilités d’investir au Gabon dans divers domaines, dont les mines, le tourisme, l’exploitation du bois ou l’agriculture.

Pour l’homme d’affaires turc, Tay Fun Yesilpinar, membre de la délégation, le but de leur démarche est essentiellement de renforcer la relation de coopération économique et commerciale entre le Gabon et la Turquie. Aussi, DEIK et l’Agence nationale de promotion des investissements (ANPI) ont-ils signé un contrat de partage d’informations.

Durant leur séjour au Gabon, les hommes d’affaires turcs devraient rencontrer plusieurs représentants du gouvernement pour s’informer des opportunités offertes par les pays.

Source: https://www.gabonreview.com/blog/affaires-le-gabon-interesse-toujours-autant-la-turquie/

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles apparentés