Gabon : le soutien tardif du PDG à Ali Bongo dans l’Opération Scorpion

Un soutien ferme du Parti démocratique gabonais (PDG) à l’endroit du distingué camarade Ali Bongo Ondimba dans sa volonté de bouter hors de nos institutions, le fléau de la corruption. C’est en substance le message qu’il faut retenir de la sortie de Michel Philippes Nze, Secrétaire national chargé des Arguments et de la Riposte du PDG. Lequel s’est arrimé à la résolution du Chef de l’Etat visant à combattre la corruption tout en saluant le déclenchement de l’opération Scorpion qui met sous l’éteignoir depuis le 12 novembre 2019, plusieurs hauts commis de l’Etat, Directeurs généraux d’entreprises tout comme des ministres de la République.  

Le déclenchement de l’opération Scorpion et l’arrestation de plusieurs membres du Parti démocratique gabonais, du reste proches collaborateurs du président de la République, Ali Bongo Ondimba avaient fait émerger dans l’opinion moults interrogations. Des interrogations nées du mutisme lancinant du Parti démocratique gabonais mais surtout de l’identité des personnalités interpellées, auditionnées puis écrouées à la prison centrale de LIbreville.

Le PDG soutient « fermement le distingué camarade président Ali Bongo Ondimba, avec courage, détermination et objectivité dans la lutte pour la résorption de cette gangrène » tels sont les mots de Michel Philippes Nze, secrétaire national chargé des Arguments et de la Riposte du PDG. Cette sortie tardive du Parti démocratique gabonais illustre incessamment le degré d’importance sur la question de moralité des personnalités politiques dans la gestion de la choses publiques. Un degré moindre à bien des égards, car après avoir joué les équilibristes, le parti de masse poussé dans ses derniers retranchement par l’opinion, s’est finalement résolu s’exprimer sur cette opération qui implique plusieurs de ses hauts cadres et pas des moindres.

Brice Laccruche Alihanga, écroué le vendredi 13 décembre dernier à la Prison centrale de Libreville est toujours le Directeur de cabinet politique d’Ali Bongo Ondimba, distingué camarade président (DCP) du Parti démocratique gabonais au pouvoir, Noel Mboumba et Roger Owono Mba également envoyés à sans famille le même jour, sont des membres du bureau politique PDG. Le premier cité d’ailleurs a d’ailleurs été tête de liste PDG aux dernières élections locales dans le 4ème arrondissement de la commune de Port-Gentil. Tony Ondo Mba, député élu du siège unique de la commune de Bitam fut le candidat du tandem PDG-RV dans cette localité où le fauteil appartenait à l’Union nationale parti de l’opposition dite radicale à Ali Bongo Ondimba.

Christian Patrichi Tanasa Mbadinga Administrateur directeur général de la Société nationale des hydrocarbures Gabon Oil Company (GOC), nommé conseiller politique du président de la République, Ali Bongo Ondimba lors du Conseil des ministres du jeudi 7 novembre 2019 avait été déféré à « Sans Famille » le 28 novembre 2019 pour des faits de détournements et de blanchiment de capitaux. Ike Ngouoni Aila Oyouomi, Conseiller spécial porte-parole de la présidence de la République avait lui aussi subi le même sort le 29 novembre 2019, au sortir de son audition devant la Cour criminelle spéciale.

Ike Ngouoni Aila Oyouomi, Christian Patrichi Tanasa Mbadinga, Brice Laccruche Alihanga, Noel Mboumba et Roger Owono Mba étaient tous des hauts commis de l’Etat, membres du PDG, et par ailleurs conseillers spéciaux  du distingué camarade, président du PDG Ali Bongo Ondimba, pour les uns, membres du bureau politique pour les autres,  pourtant leurs interpellations concomitantes n’ont point suffit à faire sortir le « Parti de masse »  de son silence assourdissant. Tout se passait comme si pour le PDG, le fait que des proches collaborateurs du distingué camarade soient impliqués dans un scandale politico-financier n’est ni anormal, ni immoral.

Source: https://www.gabonmediatime.com/gabon-le-soutien-tardif-du-pdg-a-ali-bongo-dans-loperation-scorpion/

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles apparentés