Gabon : 64 milliards de dettes de l’État vis-à-vis de la SEEG

Les impayés de l’État vis-à-vis de la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG), au 31 décembre 2018, s’élevaient à 64,04 milliards de francs CFA, selon le rapport du conseil d’administration de l’entreprise.

La dette de l’État vis-à-vis de la SEEG a atteint un volume jugé «historique». Elle culmine à 64,04 milliards de francs CFA au 31 décembre 2018, selon les conclusions des travaux conjoints menés avec le Programme de maîtrise des dépenses de télécommunications, d’eau et d’énergie de l’État (PMDTE).

Selon le rapport du conseil d’administration de l’entreprise, cette dette se décompose ainsi : convention d’apurement 500/DGD/SEEG (13,3 milliards de francs CFA) ; mesure de gratuité sur l’exercice 2017 (24,8 milliards FCFA) ; mesure de gratuité sur l’exercice 2018 (25,9 milliards de francs FCA).

Cette situation asphyxiante pour la trésorerie de la SEEG s’expliquerait par le non-respect des engagements pris par l’État dans le cadre des accords qui le lient à la société au titre des arriérés, des paiements de ses consommations courantes et du financement de la mesure de gratuité. «Il est urgent que l’État assume sa responsabilité et règle sa dette, pour permettre à la SEEG d’améliorer l’ensemble de ses prestations» a déclaré le président du conseil d’administration, Pierre Sockat, à l’issue de l’assemblée générale ordinaire le 29 novembre 2019.

Source: https://www.gabonreview.com/blog/gabon-64-milliards-de-dettes-de-letat-vis-a-vis-de-la-seeg/

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles apparentés