Biogaran s’installe au Gabon et met sur le marché 35 nouveaux médicaments

Après le Nigéria, la Côte d’Ivoire et le Congo, le laboratoire pharmaceutique français Biogaran pose ses valises au Gabon. La cérémonie officielle de lancement des activités de ce leader français de médicaments génériques, s’est faite hier à Libreville devant un parterre d’invités dont le ministre gabonais de la Santé. Une cérémonie qui a permis au laboratoire, filiale du Groupe Servier, d’annoncer la mise sur le marché national de 35 nouveaux médicaments.

C’est au cours d’une cérémonie marquée par la présence d’illustres invités que le responsable du laboratoire Biogran, Emmanuel Le Dœuff, a présenté la structure. Cette cérémonie s’est déroulée ce 21 novembre à 18h. Les allocutions ont permis au panel constitué du ministre de la Santé Max Limoukou, des représentants de l’ambassade de France et de la Caisse nationale d’assurances maladies et de garantie sociale (CNAMGS) de manifester un net enthousiasme face à cette arrivée. Cette dernière marque l’augmentation quantitative et qualitative des médicaments génériques proposés aux populations à faibles revenus.

Un moment fort de cette cérémonieLa prolifération de médicaments falsifiés étant la phobie de tous les professionnels de santé, le laboratoire Biogaran vient renverser la donne. Il met en route un process qui va garantir la qualité des produits. Il y aura ainsi la traçabilité des lots, la livraisons directes auprès des grossistes afin de promouvoir la qualité et l’accessibilité des produits sur tout l’ensemble du territoire. 30 à 40% des médicaments sur le marché est d’après l’OMS de qualité inférieure (médicaments falsifiés). Pour y parer, Biogaran met sur le marché gabonais des produits répondant aux normes européennes et fabriqués à 89% sur ce territoire.

Les médicaments génériques sont des produits pharmaceutiques ayant la même formulation que les produits dits princeps (originaux). Les génériques sont fabriqués avec les mêmes formules car les brevets ayant servis à faire les princeps sont devenus publics. Ces deux types de médicaments sont tous les deux constitués de principe actifs et d’excipients. Ils sont constitués de substances qui ont un effet thérapeutique (principe actif) et celles permettant d’assurer la conservation de la substance active, faciliter sa mise en forme et son absorption par l’organisme (excipients).

Caroline Magne, interniste-diabétologue à l’hôpital militaire, nous explique de façon simple que les médicaments génériques sont des produits low-cost qui permettent une prise en charge des patients ayant des faibles revenus. Elle regrette tout de même le fait qu’il soit obligé d’attendre le retour des patients à qui ils auraient prescrit le médicament afin d’avoir une réelle appréciation des effets des médicaments. Le ministre de la santé ayant garanti qu’un contrôle qualité est effectué sur tous les médicaments entrant dans le territoire gabonais, il ne nous reste plus qu’à croire que Biogaran est effectivement une fabrique de médicaments ayant une bio-équivalence garantie.

Source: http://info241.com/biogaran-s-installe-au-gabon-et-met-sur-le-marche-35-nouveaux,4762

 

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles apparentés