Le cabinet de la présidence sera dirigé par un ancien scientifique et homme d’affaires

Théophile Ogandaga, 59 ans, le nouveau directeur de cabinet du chef de l’État, Ali Bongo Ondimba, est à l’origine un homme de sciences. Il a en effet reçu un doctorat en physique des particules à l’Université Sophia Antipolis de Nice, avant de rejoindre le groupe pétrolier néerlandais Shell au Gabon ainsi qu’au Pays-Bas. Il y a exercé des fonctions stratégiques comme celle de géophysicien chargé des opérations de forage.

Ensuite, ce fils de l’Ogooué-Maritime et du Moyen-Ogooué s’est approché de l’administration publique. Il a en effet dirigé les relations de la multinationale hollandaise avec le gouvernement gabonais pour le département des explorations. Le physicien a changé de carrière en 2004 en travaillant pour le ministère des Mines et des Hydrocarbures en tant que conseiller expert, durant six ans.

A partir de 2010, Théophile Ogandaga a été en première ligne dans la constitution du Partenariat Public Privé (PPP) entre le Gabon et le groupe agro-industriel singapourien Olam. Il est devenu par la suite le directeur général adjoint de sa filiale Olam Gabon et membre du conseil d’administration des sociétés affiliées.

Entre temps, le nouveau dircab a beaucoup œuvré pour dynamiser ledit PPP. Il a notamment été l’administrateur général de la Zone Economique Spéciale de Nkok et le patron de la Sotrader. C’est donc à la fois un brillant scientifique et un fin connaisseur du monde de l’entreprise et de l’administration qui rejoint le Palais du Bord de mer.

Maxime Moussavou

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles apparentés