La presse indienne encense la politique environnementale gabonaise

Le grand quotidien The Indian Express a publié mardi 5 novembre un article citant le Gabon comme modèle en matière de lutte contre la pollution de l’air. Son auteur, Navtej Sarna, est un ancien ambassadeur d’Inde aux États-Unis qui se lamente sur l’indice de la qualité de l’air si bas dans son pays, en comparaison avec celui des terres d’Afrique équatoriale. « Le Gabon a treize parcs nationaux sur 11% de son territoire [et] 88 % de sa superficie est couverte par des forêts », écrit le diplomate depuis Delhi.

Selon lui, les autorités de Libreville « font preuve d’un vrai courage dans la lutte contre les adversités. » Le pays est en train de « devenir une destination écotouristique unique en son genre, attirant les visiteurs à venir voir les gorilles, les éléphants, les chimpanzés, les baleines à bosse et les tortues dans leur habitat naturel protégé et propre. » Pendant que les Indiens doivent sortir leurs masques d’air et étouffent dans des terres où les arbres disparaissent. « La prochaine fois que je verrai un Gabonais, je lui serrerai la main. Si tant est que l’air est suffisamment clair pour que nous puissions nous voir, ou s’il est assez courageux pour venir à Delhi » conclue Navtej Sarna non sans humour.

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles apparentés