Plus de 45000 hectares de terres dédiées a l’agriculture gabonaise

La Commission nationale d’affectation des terres (CNAT) s’est réunie le 31 octobre autour de Lee White, le ministre en charge de l’environnement et des forêts.

Elle a attribué 45200 hectares de terres agricoles dans les zones d’Idemba et Remboué, dans les provinces de la Ngounié et de l’Estuaire respectivement. Le ministre de l’agriculture, Biendi Maganga Moussavou, a exprimé sa grande satisfaction suite à cette autorisation : « Il s’agit d’un moment historique pour nous car pour la première fois, dans le cadre de la mise en place de la stratégie nationale de développement du secteur agricole, le ministère a reçu l’avis favorable de la commission pour exploiter des nouvelles terres. Nous pourrons les proposer à des agro-industriels, à des entrepreneuses ainsi qu’à des travailleurs coopératifs du pays ».

En revanche, la requête faite par la GSEZ (Gabon special economic zone) relative à des plantations forestières devra encore attendre avant de recevoir un agrément. La CNAT s’emploie à éviter tout type de conflits entre les différents secteurs concernés, en effet. « L’optimisation du Plan d’affectation des terres est une mission technique sur laquelle il faut préalablement disposer d’informations géographiques complètes, notamment. La commission est là pour trouver des solutions qui satisfont toutes les parties. C’est le cas pour requête du ministère de l’Agriculture qui a été approuvée », a souligné Lee White. La CNAT doit garantir à la fois la rentabilité des activités socio-économiques, le respect de l’environnement et l’optimisation de la gestion des ressources naturelles.

1 Comment
  1. ndong 12 moisil y a
    Reply

    Comme le disait un grand dirigeant Africain l’avenir d’un pays passe toujours par son agriculture.

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles apparentés