Gabon : Encore un opposant contre la patrie et la modernité

Les flèches d’Alexandre Barro Chambrier, le président du Rassemblement pour la patrie et la modernité (RPM), lancées ce 24 octobre contre Ali Bongo, sont vraiment peu crédibles. Je vais prendre deux exemples.

D’une part, selon lui depuis dix ans, la politique agricole du Présida « porte exclusivement sur l’hévéa et l’huile de palme ». C’est tout simplement faux. Dans le cadre du programme Graine, on développe aussi le manioc, les bananes, voire les tomates. On modernise également le pays par des efforts avec le riz et le soja, ainsi que le café et le cacao. En outre, Alexandre Barro Chambrier semble oublier les initiatives de Lee White pour une plus grande valorisation et protection du patrimoine forestier gabonais.

D’autre part, le chef de file du RPM attaque ABO par le biais du placement des mineurs. Il utilise l’affaire Wally, dans laquelle Alexis Ndouna est suspecté. Comme c’est un responsable du PDG, il affirme qu’il n’y aura pas de justice. Or c’est l’inverse qui se passe. Le procureur de la République vient de délivrer un mandat d’arrêt international. Les télés en parlent amplement et L’Union de ce vendredi 25 consacre publie même une grosse photo dudit Ndouna en première page, et consacre la totalité des deux suivantes au scandale. Il a maintenant Interpol à ses trousses. C’est ça, « passer entre les mailles du filet judiciaire » ???

Gabon Review s’est bien gardé de le relever dans son compte-rendu des propos d’Alexandre Barro Chambrier. Pire, il a publié des commentaires délirants de lecteurs, affirmant que le Présida est mort et s’en prenant aussi à la Première dame. Tous ces gens sont lamentables.

1 Comment
  1. nguema albert 1 anil y a
    Reply

    Alexandre Barro Chambrier est coutumier du fait :
    Les professionnels de la politique ont à minima quelques notions du dossier qu’ils veulent critiquer. Les clowns de la politique brodent sur une phrase dont on leur a soufflé le contenu 10 minutes avant la prise de parole.
    On ne s’étonne pas devant aussi peu de respect des personnes qui les suivent que l’opposition éclate et vole en petits morceaux.

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles apparentés