Sommet Russie – Afrique : Le chef du gouvernement et plusieurs ministres pour représenter le Gabon

Le premier sommet Russie-Afrique s’est ouvert ce mercredi 23 octobre à Sotchi. Le Gabon, pays stratégique pour la Russie sur le continent africain, y est représenté par une forte délégation. 

C’est le premier ministre Julien Nkoghe Bekalé qui conduira la délégation gabonaise. Il figurera parmi les 47 chefs d’Etat et de gouvernement attendus à Sotchi, ville russe située au bord de la mer noire qui avait accueilli les Jeux Olympiques d’hiver en 2014, pour l’ouverture ce mercredi du premier sommet Russie – Afrique.

Le chef du gouvernement gabonais sera flanqué de plusieurs ministres, dont celui des Affaires étrangères, Alain-Claude Bilie-By-Nze, celui de l’Economie et des Finances, Roger Owono Mba, ou encore celui chargé Promotion des investissements, chargé des partenariats publics et privés, Jean Fidèle Otandault Otandault.

« Pour la Russie, le Gabon est un pays stratégique »

Les relations entre le Gabon et la Russie remontent à il y a 46 ans. Mais depuis quelques années, les échanges commerciaux entre les deux pays se sont intensifiés. En six ans, ceux-ci sont passés de 600 millions de francs CFA à plus de 65 milliards de francs. Ces dernières années, plusieurs centaines de Gabonais ont été formés dans des universités russes.

« Pour la Russie, qui cherche à reprendre pied en Afrique, après une longue période de reflux suite à la fin de la guerre froide et à l’effondrement du bloc de l’est, le Gabon est un pays stratégique, tant sur le plan des matières premières, que sécuritaire – il est l’un des rares pays vraiment stable en Afrique centrale – et diplomatique », explique un politologue, spécialiste de la Russie et des pays d’Europe de l’est. « C’est pourquoi le Gabon est sans conteste un invité important aux yeux de la Russie dans le cadre de ce premier Sommet Russie-Afrique. Je le qualifierais même d’invité premium », ajoute-t-il.

Le 14 juillet 2018, à la veille de la finale de la Coupe du monde en Russie, le président Vladimir Poutine avait reçu très longuement son homologue Ali Bongo Ondimba. Entre les deux hommes, qui se sont revus depuis (notamment le 28 juillet à Johannesburg lors du Sommet des Brics), « le courant est immédiatement passé », confiait l’année dernière une source diplomatique russe.

Source: https://lalibreville.com/sommet-russie-afrique-le-chef-du-gouvernement-et-plusieurs-ministres-pour-representer-le-gabon/

 

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles apparentés