L’AJEV, plus qu’une association, une vraie solution

Si l’AJEV fut fondée il y a quelques années par notre DC Brice Laccruche Alihanga, pour des objectifs tels que l’insertion des jeunes au sein de la société par l’amélioration du système éducatif, ou la promotion de l’employabilité, ou en outre pour mener des actions sur le terrain, afin d’améliorer le quotidien des gabonaises et gabonais au niveau local, le concept lié à cette association est non seulement d’actualité, mais représente exactement le chemin à suivre pour l’émergence de notre Gabon.

En effet, en ce matin du 21ème siècle, il est affligeant de constater qu’une partie de la misère environnante dans notre pays, est aussi le fruit du désœuvrement, du manque d’objectif, et d’un attentisme devenu quasiment culturel. Quand on y ajoute le parasitage mental de l’internet et de sa promotion d’un monde idyllique et atteignable en deux clics, on ne peut même plus être étonné face à des reportages tels que celui sur la prostitution d’adolescents par le biais du numérique, et de la marchandisation de l’humain que cette ignominie implique.

Dans un pays tel que le notre, béni par les opportunités qu’il présente de par sa terre, son littoral, et la jeunesse de sa population, comment ne pas conclure que c’est plutôt la volonté qui fait défaut, et non pas les œuvres à entamer ? Défaut de cette volonté de changement par le bas, de cette collaboration pour l’entraide, pour l’entreprise et le travail, défaut de ce volontariat inhérent à toute réussite. C’est la raison pour laquelle, c’est bien ici et maintenant qu’un concept comme l’AJEV nécessite l’adhésion de toutes et de tous. Non pas pour des vues politiques comme certains aiment le clamer, mais pour l’harmonisation et la solidification du grand corps, celui du peuple gabonais. C’est par la solidarisation de tous les membres de ce grand corps, de tous les individus de ce peuple, que l’égalité des chances se répand par implication et connexion entre les membres, et devient par sa constance, une propriété de ce corps .

Alors bien sûr, il y a les détracteurs. Ceux qui critiquent, qui démolissent, qui diffament une telle entreprise, non pas pour ce qu’elle accomplit, mais par simple opposition à celui qui l’a mise en œuvre. Comme si le fait d’avoir des divergences avec un individu, impliquait automatiquement le fait de rejeter en bloc tout ce qui l’accomplit, même quand le fruit de cet accomplissement est salvateur pour la Nation. Comment considérer une telle démarche comme une démarche étant viable et constructive pour le Gabon de l’avenir ? Comment valider et prendre au sérieux, les critiques envers une association, qui par le vrai et le factuel concrétise la parole par l’action de là à là ?

Ce n’est que par le volontariat de toute et tout un chacun, l’adhésion des jeunes et aussi des moins jeunes à un concept comme l’AJEV, la multiplication des antennes de cette association et des idées qu’elle véhicule dans tous les coins de notre terre, qu’un mécanisme permanent d’entraide et de réalisation, remplacera cet attentisme de l’amélioration ponctuelle. C’est alors que ce mécanisme, deviendra mentalité. Et c’est exactement là que la méritocratie intervient. On met souvent derrière ce terme la notion de compétition entre humains, ou celle de la concurrence. Mais ce qu’il y a derrière ce mot, c’est avant tout son propre orgueil, celui d’avoir pensé, entamé et réalisé, une œuvre du début à la fin, un édifice de là à là. Celle d’être l’auteur de son propre livre, l’auteur du Gabon de demain.

Ceci, c’est ce que l’AJEV nous permet. Au-delà de tout clivage et de toute idée politique, il y a une chose universelle que rien ne pourra altérer. Le changement d’une société quand il se veut profond et pérenne, s’opère par l’action de sa base. C’est aussi et encore en ce sens, qu’un concept comme l’AJEV, permet à chacun d’entre nous, et donc au Gabon tout entier, de fabriquer sa propre route, à chacun de ses nouveaux pas.

Faisons de l’AJEV une terre commune, et non pas un terrain de discorde. Faisons de l’AJEV notre lien.

par Masuku33

Articles apparentés