Appel à agir et l’opposition gabonaise, désormais, bien obligés de reconnaitre qu’Ali Bongo Ondimba exerce ses fonctions!

Au plus fort de ses ennuis de santé à Riyad en Arabie-Saoudite puis à Rabat au Maroc, l’opposition semblait avoir découvert les dispositions de la Constitution relatives à vacance de pouvoir. Un collectif en particulier se démarquera en réclamant, à l’issue des sorties brèves du chef de l’Etat, une expertise médicale sur ses capacités à assumer ses fonctions.

La participation d’Ali Bongo Ondimba au meeting de clôture de la tournée de son directeur de cabinet à Nzeng-Ayong.

L’opposition gabonaise est, plus que jamais, bien forcée de reconnaitre l’échec de sa stratégie basée sur l’obtention du pouvoir en s’arcboutant sur une hypothétique vacance de pouvoir. La présence publique ce samedi 05 Octobre 2019 dans le sixième arrondissement n’est pas fortuite. Elle découle d’une stratégie savamment orchestrée afin de taire toutes les rumeurs circulant depuis l’accident vasculaire cérébral qui a frappé Ali Bongo Ondimba et qui, fort heureusement, n’a pas eu raison de lui.

Pour certains, c’est un signe du destin, car, c’est en Terre Sainte que le numéro un gabonais a connu ses ennuis de santé et il a été immédiatement pris en charge par une équipe composée des plus grands experts dans les domaine neurologique, de la neurochirurgie, de la rééducation orthopédique et orthophonique. Ce qui lui vaut se rétablissement pour le moins spectaculaire qui ne fait nullement plaisir à ses détracteurs.

C’est donc Ali Bongo Ondimba lui-même qui a communié avec les populations de Libreville, d’Owendo, d’Akanda et des autres localités de notre pays ce samedi. Ils ont pu le voir, l’entendre et, pour les plus chanceux, lui parler. En affirmant qu’il était là et surtout qu’il resterait, le chef de l’Etat a, tacitement confirmé l’annonce de son directeur de cabinet qu’il se porterait bien candidat à sa réélection en 2023 et bien au-delà, n’en déplaise à l’opposition. Car Ali Bongo Ondimba est de retour, il tient désormais sur ses deux jambes et se déplace à l’aide de sa canne, mais plus pour très longtemps.

Patrick Nze

Source: https://lasource.ga/?p=6358

Articles apparentés