Pour soulager le panier de la ménagère, l’Office des ports et rades du Gabon (Oprag) envisage de réduire le coût de passage portuaire de certains biens de consommation

Le directeur général de l’Oprag, Landry Régis Laccruche Lelabou © DR

Depuis sa reprise en main par son nouveau directeur général, Landry Régis Laccruche Lelabou, l’Oprag, tout en assurant son développement économique, a fait du social l’une de ses priorités.

La mesure peut paraître technique. Elle aura un impact majeur sur le quotidien des ménages gabonais.

« 90 % des biens de consommation dont ont besoin les populations gabonaises passent par les ports (…) Nous envisageons donc de réduire le coût du passage portuaire qui agit sur le coût marginal des marchandises », a annoncé le directeur général de l’Oprag, Landry Régis Laccruche Lelabou, le 27 septembre à Owendo.

Pour celui qui a pris la tête de l’autorité portuaire en février dernier, la réduction du coût de passage portuaire aura un impact direct pour des dizaines de milliers de foyers gabonais. Pour y arriver, M. Laccruche Lelabou a en tête un plan bien précis. 

« Nous allons procéder à la simplification des procédures et la dématérialisation des étapes (…) Les délais de séjour des marchandises dans les ports seront réduits. Ce qui aura pour effet immédiat la fin des surtaxes avec ses effets inflationnistes sur les marchandises vendues », a-t-il indiqué.

Une attention particulière sera porté aux produits pharmaceutiques. « La santé des Gabonais est un élément non négociable dans la politique sociale du président de la République. Nous allons voir dans quelle mesure réduire tout ou partie des redevances portuaires perçues par l’Oprag pour que les populations accèdent aux produits pharmaceutiques à des coûts supportables », a précisé le DG de l’Oprag. 

Pour rappel, Landry Régis Laccruche Lelabou a été nommé fin février dernier à la tête de l’Office. Très expérimenté, ce lieutenant-colonel de marine marchande a passé 23 ans au service de l’autorité portuaire, dont 13 à la tête de la capitainerie du port d’Owendo.

Source: https://lalibreville.com/pour-soulager-le-panier-de-la-menagere-loffice-des-ports-et-rades-du-gabon-oprag-envisage-de-reduire-le-cout-de-passage-portuaire-de-certains-biens-de-consommation/

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles apparentés