Tournée en province du directeur de cabinet d’Ali Bongo : Dans l’Estuaire, le premier ministre Julien Nkoghe Bekalé accueille à bras ouverts Brice Laccruche Alihanga

Briche Laccruche Alihanga accueilli mercredi 25 septembre à Cocobeach dans l'Estuaire par le premier ministre Julien Nkoghe Bekale, ainsi qu'entre autres les ministres Rose Christiane Ossouka Raponda et Michel Menga © DR

Depuis hier, mercredi, le bras droit du chef de l’Etat gabonais est dans l’Estuaire, dernière étape d’une tournée qui l’aura conduit dans l’ensemble du pays. 

Après le Haut-Ogooué en juin et juillet, la Nyanga, le Moyen-Ogooué et le Woleu-Ntem début septembre, l’Ogooué-Maritime, la Ngounié, l’Ogooué-Ivindo et l’Ogooué-Lolo mi-septembre, Brice Laccruche Alihanga est depuis ce mercredi dans l’Estuaire, neuvième et dernière étape de sa tournée des provinces du Gabon.

Avant de se rendre à Cocobeach, une petite ville, chef-lieu du département de la Noya, au nord de Libreville, située à la pointe extrême du Gabon face à la Guinée Equatoriale, et première étape de sa tournée dans l’Estuaire, le directeur de cabinet d’Ali Bongo Ondimba, à la présidence de la République comme au PDG, a reçu l’onction du vice-doyen de la province et ancien président de l’Assemblée nationale, Dieudonné Berre.

Sur la route, BLA, comme le surnomme ses proches, a échangé avec la star de la musique gabonaise, Hilarion Nguema.

« Parler peu, faire beaucoup, c’est le credo du dir cab »

Sur place, l’homme de confiance du président a visité le centre médical de la ville. Très attaché aux questions de santé au rang de priorité, il s’est dit mécontent de l’état de cette structure sanitaire. « Nous allons-y remédier », a promis celui qui, ces deux dernières années, s’est bâti une solide réputation de faiseur. « Parler peu, faire beaucoup, c’est le credo du dir cab », souligne un de ses proches.

Il s’est également adressé aux populations, venues en nombre l’accueillir et l’écouter. « Le Président de la République va bien (…) Il veut l’unité des filles et fils de la Noya parce qu’il ne peut pas tout faire tout seul », leur a-t-il lancé sous les acclamations, avant de lancer une prière collective, un « je vous salue Marie », pour le pays et le président.

Comme lors des précédentes étapes de sa tournée en province, le bras droit du chef de l’Etat était accompagné de plusieurs personnalités de premier plan, dont les ministres Michel Menga (Education), Rose Christiane Ossouka Raponda (Défense), Franck Nguema (Sport et Culture), ou encore le maire de Libreville, Léandre Nzué.

Grande proximité avec le premier ministre

Mais l’hôte, dont la présence a été la plus remarquée et commentée, est sans conteste le premier ministre Julien Nkoghe Bekalé. En janvier dernier, Brice Laccruche Alihanga avait beaucoup poussé pour que ce dernier soit nommé chef du gouvernement.

« Les deux hommes nourrissent l’un pour l’autre une estime réciproque et travaillent en bonne intelligence, ce qui n’a pas toujours été le cas par le passé de leurs prédécesseurs respectifs », commente un ministre, considéré comme un poids lourd du gouvernement.

« Entre le premier ministre et le directeur de cabinet du chef de l’Etat, il n’y a pas le début du commencement de la moitié d’une feuille de papier à cigarette », confesse, en paraphrasant une formule de l’actuel premier ministre français, un autre ministre qui connait les deux hommes depuis plus de dix ans et confirme « leur très grande proximité ».

Source:  https://lalibreville.com/tournee-en-province-du-directeur-de-cabinet-dali-bongo-dans-lestuaire-le-premier-ministre-julien-nkoghe-bekale-accueille-a-bras-ouverts-brice-laccruche-alihanga/

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles apparentés